Lucile Lux

La fresque de la montagne : sensibiliser et se projeter dans le futur

La Fresque de la montagne est un atelier collaboratif pédagogique pour sensibiliser le public aux causes et conséquences du changement climatique dans le massif alpin français et se projeter collectivement vers un futur désirable à travers des récits. Après 3 ans de travail, elle est prête à être déployée à travers les Alpes, pour venir en soutien d’ateliers de réflexion sur la transition des territoires de montagne.

L'origine du projet

La création de la Fresque de la Montagne est le fruit d’un travail collaboratif, coordonné par Educ’Alpes, le réseau d'éducation à la montagne alpine, avec l’apport de plusieurs acteurs dont Mountain Wilderness. A l’image des nombreuses fresques créées à la suite de la Fresque du climat, ce jeu se pratique sous la forme d’un atelier facilité par un animateur formé, qui se charge de rythmer les différentes phases du jeu et d’apporter des éclaircissements aux questions des participants.

Modalités de l’atelier

La Fresque de la montagne s’adresse à un public adulte, sans prérequis particulier en matière de connaissance des enjeux montagnards. D’une durée de 2h30, l’atelier commence par une première phase lors de laquelle les participants.es reçoivent des cartes à placer sur un paysage pour établir les liens de cause à effet entre différents phénomènes qui découlent de la hausse des températures. Les cartes sont composées de différents lots thématiques qui permettent de clarifier les impacts du changement climatique sur :

  • les modifications du paysage ;
  • les origines du changement climatique et leur manifestation sur les températures, la nivologie et les précipitations régionales ;
  • les conséquences sur les ressources en eau et la biodiversité ;
  • les risques naturels ;
  • la vie et l’économie des territoires de montagne.

Lorsque l’ensemble des cartes a été posé, le jeu passe à la seconde phase. Les participants.es doivent alors, par petit groupe, choisir d’incarner un acteur parmi les quatre types que sont les citoyens, les décideurs politiques, les socio-professionnels de la montagne et les non-humains (par exemple, un glacier ou un lagopède). L’enjeu de cette phase de l’atelier est de se mettre dans la peau de son personnage pour imaginer leur vie en 2050, neutralité carbone atteinte, et planifier les actions et étapes nécessaires pour y parvenir.

Un outil en phase de déploiement

La Fresque de la montagne est actuellement en phase de test et de formation des animateurs à laquelle participe Mountain Wilderness. L’outil bénéficie en outre cette année d’un soutien des Fondation Petzl et Snowleader pour concevoir les éléments matériels. La Fresque de la Montagne est mise gratuitement à disposition des animateurs et animatrices formés sous licence Creative Commons (CC-BY-ND) et ne peut être modifiée.

Dans quel cadre animer l’atelier ?

Mountain Wilderness a animé plusieurs fois cet atelier, dans différents contextes, pour en explorer toutes ses possibilités. L’objectif est de redonner du pouvoir d’agir en améliorant la compréhension des phénomènes en cours mais surtout, en imaginant comment faire évoluer nos rapports aux milieux alpins, nos décisions politiques et nos métiers. Utopie ou dystopie, tout est possible !

1. Auprès des club de montagne
Les membres de la commission “Milieux montagnards” des CAFs Grenoble Isère et Grenoble Oisans ont souhaité mieux comprendre les évolutions climatiques et leurs conséquences sur les terrains de montagne qu’ils fréquentent. Que deviendrait le rôle d’un club de montagne en 2050 avec l’impératif d’atteindre la neutralité carbone et de s’adapter aux bouleversements climatiques (diminution de l’enneigement, augmentation des risques d’incendie et d’écroulement en haute-montagne, canicules dans les fonds de vallée…) ? Les membres de la commission qui incarnait ce personnage dans la seconde partie ont opté pour une réorientation des missions du club vers la sécurité alimentaire, l’apprentissage de la cueillette et la création de séjours éducatifs sur la protection de l’environnement.

2. Auprès des acteurs du tourisme et collectivités
Plusieurs collectivités ont choisi la Fresque de la montagne pour proposer une mise à niveau collective des acteurs de leur territoire sur les impacts locaux du changement climatique. Mountain Wilderness s’appuie sur la Fresque de la montagne pour aller ensuite plus loin dans la réflexion de l’adaptation des activités touristiques en particulier, tout en considérant les leviers pour atténuer les émissions et pollutions du secteur.

A titre d’exemple, la communauté de communes du Trièves qui a déjà engagé une stratégie de transition écologique a souhaité la décliner sur le terrain en impliquant directement les professionnels du tourisme. Ainsi, en 2023, les agents des services “Transition énergétique” et “tourisme” ont été formés à l’animation de la fresque par Educ’alpes et Mountain Wilderness.

Le Département de l’Ain également engagée dans une stratégie ambitieuse de développement touristique montagne, a également fait appel à Mountain Wilderness pour animer la Fresque de la montagne. Pourra t-on pratiquer des activités de pleine nature par temps caniculaire ou si les massifs forestiers sont fermés ? Quel patrimoine bâti ou mémoriel peut-être découvert par temps chaud ou par manque de neige ? autant de questionnements que la Fresque permet d'activer.

3. Auprès des groupes locaux de Mountain Wilderness
La Fresque de la montagne est un moment de partage où chacun·e amène ses anecdotes et connaissances des massifs proches. C’est aussi une occasion de regagner espoir et confiance par le rire, souvent provoqué par la lecture des récits de vie imaginés par les participants. Le groupe local de MW Toulouse a ainsi découvert l’outil et espère fédérer les acteurs locaux pour son adaptation pyrénéenne.

> Pour organiser une session ou vous former à l'atelier : contactez-nous !

Mountain Wilderness

Travaille en inter-associatif

pour donner plus de retentissement à nos actions et nos engagements

Coopère avec les acteurs politiques et économiques

pour faire bouger les lignes et permettre un changement systémique

Agit avec les acteurs locaux

pour être au plus proche des problématiques de chaque territoire

Mobilise la société civile

pour sensibiliser les citoyen.ne.s et encourager les changements de pratiques