Crédits photos

Patrick Gabarrou

Un pilier de Mountain Wilderness, et en particulier de la section française dont il est le président d’honneur. Il met sa notoriété, sa remarquable connaissance de la montagne - il est guide de haute montagne -, et son charisme au service de l’association. De 1990 à 1994, il prend la suite de Haroun Tazieff à la présidence du mouvement, qu’il fait vivre avec son ami Alexis Long, vice-président. Chantal Mauduit sera sa vice-présidente après la disparition d’Alexis.
Il a été élu puis réélu garant de Mountain Wilderness à chacun des congrès internationaux, et ce dès le premier.

Il intervient régulièrement sur le terrain et dans les médias (dont le bulletin de MW France) pour défendre la montagne qu’il aime, et surtout la possibilité de pouvoir la pratiquer en toute liberté. Ainsi, il a participé aux coté de Richard Goedeke à un film documentaire retraçant l’histoire et la philosophie de Mountain Wilderness (diffusé sur ARTE et ZDF en juin 1999).

photo Patrick Gabarrou
Patrick Gabarrou
Crédits : V. Neirinck

Elu Coordinateur international du mouvement lors de l’Assemblée générale de Puigcerdá, en Catalogne, il préside aux destinées de Mountain WIlderness International depuis l’automne 2004.

Principales réalisations

Auteur d’un nombre incalculable de premières - plus de 250 -, en particulier dans le massif du Mont-Blanc dont il est un grand spécialiste : Super Couloir au mont Blanc du Tacul, Hyper Couloir au mont Blanc, Directissime du pilier Rouge du Brouillard et Directissime de la face nord des Drus avec Alexis Long, Divine Providence au Grand Pilier d’Angle, trois nouvelles voies en face nord des Grandes Jorasses, dont la Directissime de la Walker. Il est aussi l’auteur, accompagné de Lionel Daudet, de la voie la plus difficile du Cervin, la Directissime du Nez de Zmutt. Un Nez de Zmutt qui va devenir une ligne de prédilection pour Patrick car en juillet 2001, il y ouvre "Free Tibet", voie directe le long de cette gigantesque étrave surplombante.
En mémoire de Tobias Heymann, il a ouvert en août 1998, avec Christophe Ducroz, Directe pour Tobias, l’une des voies les plus difficiles et engagées au mont Rose. Hors des Alpes, Patrick Gabarrou a également ouvert de nombreuses voies en Patagonie, Alaska, Canada, Bolivie ou encore en Himalaya.

C’est un excellent photographe et conférencier. Ses images illustrent fréquemment les publications et les diaporamas de Mountain Wilderness (ainsi que ce site Internet).