Crédits photos

Crédits photo

20 nov. Manifestation contre les JO (74).

18 nov. 2010

Du fait des lourds impacts de ce type de manifestations, Mountain Wilderness France s’est positionné contre l’organisation de JO d’hiver.
En cohérence avec cette position, nous vous invitons à soutenir la démarche du CAO (Comité Anti-Olympique) en participant à la manifestation organisée le Samedi 20 Novembre 2010 à Annecy.
Le rendez-vous est fixé à 14 h devant la Mairie.

A 16h30, suite à la manifestation, un débat est organisé sur le sujet, salle Martinet - 15 av. des Îles (parking place des Romains).


En introduction au débat, le CAO publie le texte suivant :
POURQUOI SOMMES-NOUS CONTRE LES JO ?
Avec une démographie galopante la Haute-Savoie étouffe et ne peut intégrer de nouvelles constructions.
Le business olympique ne se préoccupe guère de l’emploi local, les entreprises haut-savoyardes n’auront même pas les miettes !
Le budget global de Vancouver 2010 est estimé à 5,6 milliards d’euros. Sotchi 2014 (Russie), annonce officiellement une dépense de 22,3 milliards d’euros. Annecy 2018 annonce 1,4 milliard d’euros pour fonctionnement et 1,4 milliard d’euros pour les infrastructures sportives et le transport ; mais elle ne précise pas le coût total. Annecy 2018 dépense ± 19 millions d’euros pour présenter sa candidature.
Le public et la la plupart des élus locaux manquent cruellement d’informations, notamment en ce qui concerne les dépenses prévues : les promoteurs des JO ne leur communiquent jamais les détails du dossier.

Que faire d’infrastructures inutiles ? Anneau de vitesse (84 millions d’euros), tremplins de saut à ski (19 millions d’euros), etc.

Chamonix doute, principale ville concernée par le déroulement des épreuves, s’inquiète des coûts et des conséquences, et ne fait pas mention des JO sur ses deux sites internet.
Le tramway annécien et le doublement des voies SNCF d’Aix-les-Bains à la vallée de l’Arve sont irréalistes dans les délais impartis pour les JO.

Les promoteurs des JO nient le Plan de Prévention des Risques, avec le tremplin de la Clusaz en zone avalancheuse, les sites de Chamonix et de la plaine de Passy inondables.

Quel que soit l’enneigement, le CIO impose la neige artificielle. Turin 2006 a consommé en quinze jours autant d’eau que 600’000 habitants en un an.

Les JO toucheront des exploitations agricoles à la Clusaz, à Passy et au Semnoz (expropriations d’agriculteurs et de particuliers).
Attention, malgré les incohérences du dossier, on ne peut exclure qu’Annecy soit retenue par défaut. L’opposition écologique aux JO est très forte à Munich et un regain de tension en Corée peut modifier la donne.
 
 

Diffuser cet article :


Partager