Crédits photos

Crédits photo

Appel pour la sauvegarde du patrimoine Tazieff

26 mai 2016

JPEG - 209.4 ko
Par Frédéric Lavachery, président du Centre Haroun Tazieff pour les Sciences de la Terre

Le patrimoine scientifique et, plus largement, culturel laissé en héritage à l’éducation de tous par les quarante années d’expéditions conduites par Haroun Tazieff, 1er président de MW France, sur les volcans actifs ou en éruption sous toutes les latitudes et par toutes les longitudes, a failli disparaître du fait de l’oubli d’une signature sur un testament.

Seules les archives de la maman d’Haroun Tazieff, avec toute leur correspondance, et les bobines tournées lors des expéditions depuis 1948 ont pu échapper à la dispersion et à la destruction.

En 2005, à la demande de France, l’épouse d’Haroun, je m’étais mis au travail pour créer avec elle une association des amis d’Haroun Tazieff, mon père. En 2006, les scientifiques proches des Tazieff, réunis lors des obsèques de France, se sont demandés ce qui adviendrait de son héritage qui échappait à ses volontés exprimées dans le testament. Jacques Labeyrie, très grand scientifique et le plus ancien des
compagnons du pionnier de la volcanologie moderne, m’a suggéré de tenter de sauver ce qui pouvait l’être.
C’est ainsi qu’est né le Centre Haroun Tazieff pour les Sciences de la Terre, en juillet 2008.

Aujourd’hui, en avril 2016, je peux assurer que les conditions d’une sauvegarde du patrimoine laissé en héritage à l’éducation de tous par les quarante années d’expéditions conduites par Haroun Tazieff, sont réalisées à environ 80 %. Les 20 % restant sont essentiels : ils concernent d’une part la protection et le traitement de ces archives particulièrement précieuses. Ils concernent d’autre part la transmission aux acteurs de l’éducation pour tous de nos territoires, par des pratiques culturelles et scientifiques de terrain, des contenus "Tazieff" élaborés en dix années de recherches tant biographiques sur l’homme, qu’historiques sur les conditions et résultats de ses explorations.

Pour cela, un investissement immobilier est en voie de finalisation, pour ouvrir enfin un lieu d’accueil à l’ensemble du projet. 194000 euros, prix de vente du bien, sont trouvés. Il manque encore 8000 euros pour réaliser l’achat de cette ancienne ferme située sur la commune de Jaunac, dans la vallée de l’Eyrieux, sous l’emblématique Rocher de Brion. Remarquable géosite du Géoparc mondial Unesco des Monts d’Ardèche, il est formé de superbes orgues de basaltes, d’où l’on peut embrasser du regard une partie significative du territoire qu’arpentaient les hommes du Paléolithique, notamment les artistes de la fabuleuse grotte Chauvet-Pont d’Arc.

Le Centre Haroun Tazieff pour les Sciences de la Terre appel au soutien pour aboutir ce projet : téléchargez l’ PDF - 676.3 ko Appel pour la sauvegarde du patrimoine Tazieff

CONTACT : www.tazieff.fr - 04 71 66 98 02 / 06 67 11 38 80 - frederic.lavachery@tazieff.fr

Diffuser cet article :


Partager