Crédits photos

Crédits photo

Rencontres du CIM 2016

4 oct. 2016

PNG - 217.6 ko

Présentée par Sylvia Depierre (présentatrice France Bleu) et Michel Zalio (guide de haute montagne), la 8éme édition des Rencontres de la Cinémathèque d‘Images de Montagne de Gap prendra place au Quattro du mercredi 17 au samedi 19 novembre inclus.

Se n’est pas moins de 18 films qui seront diffusés sur toute la durée du festival et qui devront par la suite être départagés par les 5 membres du jury afin de décerner le Prix de la Cinémathèque et le Coups de Cœur du Jury. Prix qui récompenseront cette année les deux films qui auront les auront le plus ému, soit pour des raisons purement cinématographique ou, tout simplement, pour récompenser une histoire qui aura su les emporter et les émouvoir.

Autour de la projection de ces films auront également lieu une exposition photos en mémoire de Jean-Christophe Lafaille, grand Alpiniste disparu en janvier 2006 alors qu’il tentait l’ascension du Makalu, ainsi que des séances de dédicaces par Stéphanie Bodet, Michel Zalio et Gérald Lucas pour leurs livres respectifs.

- Voir toute la programmation

AVANT PREMIÈRE – LA VALLÉE DES LOUPS

Mercredi 16 novembre à 20h30, en présence de toute l’équipe du film, 90min.

Ce film, réalisé par Jean-Michel Bertrand, est une quête personnelle, l’histoire d’un pari fou tenté par un passionné rêveur, un anti-héros capable de briser toutes les barrières pour parvenir à son but : rencontrer des loups sauvages dans leur milieu naturel.

Après 3 années passées sur le terrain à bivouaquer en pleine nature par n’importe quel temps, le réalisateur parvient à remonter la piste des loups. Petit à petit, il observe, se rapproche et finit par se faire accepter par la meute. Contre toute attente les prédateurs magnifiques offrent alors un peu de leur intimité à ce drôle de personnage. Mais le film pose aussi la question des limites de cette intimité.

MW VOUS CONSEILLE... K2 ET LES PORTEURS INVISIBLES

Vendredi 18 novembre à 18h00, 54min.

Situé à la frontière entre le Pakistan et la Chine, le K2 est le deuxième plus haut sommet du monde après l’Everest. On le surnomme la « Montagne sans pitié ». Son ascension est bien plus difficile que l’Everest, et le sommet est presque aussi dangereux à la descente qu’à la montée.

Dans un décor à couper le souffle, le film dépeint le sacrifice quotidien des porteurs et le courage de ces grimpeurs autochtones qui choisissent de retourner sur le K2 en dépit des tragédies passées. Bien que largement moins payés que les chefs de groupes d’expéditions internationales, ces porteurs assument les difficultés et la dangerosité de l’ascension. Leurs efforts méritent une réelle reconnaissance et font d’eux de vrais héros de l’alpinisme.

Diffuser cet article :


Partager