Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Alpine Line : Le grand départ !

11 févr. 2015

PNG - 16.1 koC’est parti !
Yann et Yoann ont pris la mer, cap sur la Corse, point de départ de leur grande traversée des Alpes. Ce projet "Alpine Line" ils l’ont rêvé, construit, et le concrétise aujourd’hui. Nous suivrons et vous partagerons leurs aventures pendant les prochains mois. Retrouvez ci-dessous leur petit mot d’au-revoir !

C’est le grand départ ! Nous prenons le large pour un beau projet d’itinérance : l’Alpine Line. Cette Grande traversée de l’arc alpin, près de 1500km à vol d’oiseau, doit nous mener du Monte Cinto, plus haut sommet de la Corse, jusqu’au Triglav, point culminant de la Slovénie, et véritable symbole pour tout Slovène. Ce sera aussi pour nous un symbole fort, car ce sommet mettra un terme à un périple basé sur l’adaptation au milieu. En effet, nous avons à cœur de nous confondre le mieux possible aux éléments que nous traverserons, par la pratique d’activités physiques variées : sur terre, nous serons alpinistes, randonneurs, skieurs et VTTistes, en l’air, nous serons parapentistes. Enfin, sur l’eau, nous serons marins, kayakistes ou rameurs ! Par ailleurs, cette ligne imaginaire sera maillée de points clés : sommets emblématiques, parois majestueuses, massifs symboliques, où nous voulons exprimer notre créativité d’alpinistes au travers d’enchainement originaux, d’ascension de voies historiques, ou encore d’ouvertures de nouvelles voies.

Nous aspirons à redécouvrir les Alpes en traçant une ligne imaginaire, qui prendra sens grâce aux rencontres. La dimension humaine est en effet une condition sine qua non à la réussite d’un tel périple. Rencontres hasardeuses, rencontres provoquées grâce au site internet alpinelineproject.com, qui est notre lien à toutes les personnes qui souhaitent nous rejoindre pour partager une étape ou une soirée en refuge. Enfin, rencontres organisées avec des jeunes des « groupes promotion et espoirs » des clubs alpins français, ou avec des personnes en situation de handicap. Nous voulons former une Grande Cordée de passionnés, où le niveau physique ou technique n’est pas une barrière !

Enfin, si l’adaptation au milieu sera notre moteur durant ces 4 mois, nous avons à cœur de contribuer à la préservation des derniers espaces naturels que compte notre continent. Cette philosophie, que nous partageons avec l’association Mountain Wilderness, nous la mettons en pratique par le choix de la proximité.

Proximité des Alpes d’abord, berceau de notre passion, et immense terrain de jeu. Nous pensons qu’il n’est pas toujours nécessaire de partir aux confins du monde pour trouver l’aventure, mais que l’on peut la chercher à deux pas de chez soi en faisant preuve d’un peu d’imagination.

Proximité de conception et de fabrication de notre équipement ensuite : piolets, crampons, lunettes, frontales, bâtons, parapentes, chaussures, cordes, skis, fixations de skis, peaux de phoques, gourdes et ARVA sont tous « Made in Alps Countries ». Ce petit label informel que nous avons créé permet de valoriser une économie locale et respectueuse qui tend à disparaitre !

Enfin, nous voulons réaliser un film de cette aventure. Alors qu’il nous parait réducteur de se focaliser seulement sur le récit de ce voyage, nous voulons que ce film interroge et réponde aux questions que nous nous posons tous. Le changement d’approche que nous essayons de mettre en pratique en nous adaptant au milieu est un enjeu d’avenir pour nos sociétés et pour la préservation des espaces naturels. Nous voulons aller à la rencontre des personnes qui vivent dans et par la montagne, et laisser une trace qui puisse contribuer à éveiller les consciences...

- Téléchargez la carte de l’itinéraire Alpine Line
JPEG - 250.1 ko

Diffuser cet article :


Partager