Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Après la ‘Croisière Blanche’, la ‘Transvalquad’ de plus en plus contestée

30 juin 2006

Communiqué de presse
Valloire, le 29 juin 2006

Une éclaircie dans le ciel des opposants

Les jours prochains verront Valloire et Valmeinier en Savoie submergés par les milliers de quads venus de l’Europe entière participer à l’édition 2006 de la ‘Transvalquad’ rebaptisée pompeusement ‘Salon mondial du Quad’.

Nous allons encore une fois assister à une manifestation de promotion de grande envergure d’une pratique illégale : la fréquentation des espaces naturels à des fins de loisir par des véhicules à moteur est en effet strictement interdite par la loi.
A cette occasion, les promoteurs de cette activité laissent volontiers entendre à quiconque achèterait un quad qu’il pourra librement se balader dans la nature, à l’instar de ce qu’on lui donnera à voir durant cette ‘Transvalquad’ qui bénéficie, elle, d’une dérogation préfectorale exceptionnelle (1) !

A l’heure des prises de conscience et des mobilisations citoyennes les plus salutaires en réponse aux dégradations en cours, nous sommes en droit d’attendre que les médias s’interrogent enfin sur la pertinence de leur systématique contribution à la promotion des « sports » mécaniques et renoncent à se faire une fois de plus complice de cette tromperie —dont la seule finalité est de faire vendre plus de quads— en diffusant articles et reportages laudateurs sur ce rassemblement.

Une bonne nouvelle cependant : nous apprenons que Madame le Sous-Préfet de St-Jean-de-Maurienne a accédé à notre demande en interdisant l’accès du Plan des Charmettes et des crêtes de Plan Palais aux engins de la ‘Transvalquad’ et n’a délivré son autorisation qu’à compter du 30 juin alors que les organisateurs espéraient l’ouverture des « festivités » dès le 29.
Cette année encore, les associations soussignées feront connaître pacifiquement, à Valloire comme ailleurs, leur opposition à ces opérations de promotion des loisirs motorisés. Elles donnent rendez-vous aux enfants de Samivel, aux vrais amoureux de nature et de silence, ce samedi 1er juillet, à 9 heures au Col du Télégraphe.

Vivre en Maurienne, Vivre en Tarentaise, Valloire Nature Et Avenir, La Foncière de Valmeinier, La Harde, Agir pour l’Environnement, Commission internationale pour la Protection des Alpes(CIPRA-France), Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne, Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature (FRAPNA), France Nature Environnement, Mountain Wilderness, Paysages de France.

(1) ...et, il faut le dire, un tantinet schizophrène, l’Etat participant ainsi à la promotion d’une activité qu’il a lui même interdite !

image
http://www.mountainwilderness.fr/in...

Diffuser cet article :


Partager