Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Assemblées générales de Mountain Wilderness France et International

28 mars 2006

image

Actions transversales et logo commun !

Plus d’une centaine de personnes se sont retrouvées les 24 et 25 mars 2006 à Chambéry pour les assemblées générales de MW France et de MW International, « l’association des alpinistes du monde entier qui prennent la défense de la montagne ».

Les agressions que subissent les montagnes ne connaissent pas de frontière : c’est ce qui est ressorti du rapport d’activité qui présentait, de manière transversale, toutes les actions de protection animées par les différentes sections (catalane, espagnole, allemande, suisse, slovène, française, italienne). Prolifération des loisirs motorisés (quad et 4X4 en France, héliski en Suisse par exemple), vigilance sur les projets d’aménagements lourds en montagne (projet de station de ski sur le Mont Olympe-Grèce), démontage d’installations obsolètes dans une collaboration franco-italienne dans le massif du Mercantour, projets d’éco-tourisme, en Europe mais aussi dans l’Hindu Kush afghan et pakistanais : les projets sont regrettablement fédérateurs et les actions sont d’une portée internationale, à l’image du mouvement. Une position ferme sur l’avenir du massif du Mont Blanc a été prise par les sections italiennes, suisses et françaises (lire la motion). Enfin décision a été faite de lancer une campagne envers l’Union Européenne afin d’obtenir une directive régissant strictement les loisirs motorisés.
L’AG a aussi été l’occasion d’accueillir la toute nouvelle section belge de Mountain Wilderness qui devrait permettre d’interpeller les alpinistes belges sur leur pratique de la montagne. Enfin, après cinq années de réflexion, le logo commun de toutes les sections a été finalement adopté : il représente une ligne de montagne dure-douce très épurée laissant à chacun imaginer « sa wilderness ».
Cette assemblée a élu les « garants internationaux », ambassadeurs du mouvement, et de rendre un hommage marqué à l’un d’entre eux qui vient de disparaître, Jean-Christophe Lafaille. Notons aussi l’entrée de Valérie Aumage et de Jean Pierre Courtin dans ce comité.

Côté français, les adhérents ont pris connaissance et approuvé les différents rapports et surtout validé les grandes orientations pour l’année à venir. Là aussi les sujets de mobilisation ne manquent pas : installations obsolètes, mobilité durable, stations de ski (extension des domaines skiables,
urbanisation, neige artificielle... ), sensibilisation à l’environnement ; les projets associés à ces différents thèmes sont nombreux.
Les adhérents ont également procédé aux élections des administrateurs, qui ont élu dans la foulée le Bureau de l’association, Jean-Pierre Courtin en conservant la présidence. Vous pouves téléchargez le rapport moral qu’il a présenté en cliquant ici (document pdf)

Ces deux jours de rencontres ont également vu l’inauguration, en présence de M. Louis Besson, maire de Chambéry et des représentants du Parc naturel régional des Bauges, d’une exposition sur le récent démontage des installations obsolètes du col du Frêne. Un autre des éléments forts de ce week-end a été la conférence donnée par Kurt Diemberger, légende vivante de l’alpinisme. Nous en retiendrons cette parole : « Seuls les esprits de l’air savent ce que je rencontrerai au-delà des montagnes, mais je vais de l’avant »

Diffuser cet article :


Partager