Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Attention à ne pas louper la marche !

12 févr. 2016
JPEG - 291.8 ko
Crédits photos
© Nathalie Meignan

Par Frédi Meignan, Président de MW France

Alors que tout nous incite à être créatif, à faire preuve d’audace pour l’avenir de nos territoires montagnards, il peut paraître surprenant que certains, et notamment des lobbys économiques à l’œuvre dans nos massifs, s’enferment dans une vision passéiste de la montagne. Au risque de nous emmener tous dans une impasse, ils cherchent à moderniser les recettes des années 70, sans repenser le modèle. Leurs projets d’aménagements lourds se multiplient avec l’ambition, à peine voilée, d’avoir la plus grosse installation pour... dominer les voisins !

Mais depuis 50 ans tout a changé. À l’époque, la pratique du ski de piste sur des terrains aseptisés explosait. Aujourd’hui elle stagne et préfigure une probable régression. Les changements climatiques à l’œuvre modifient fortement la donne en montagne, avec une conscience de plus en plus claire que ce mouvement va en s’accélérant. La fréquentation de la montagne, aussi, évolue vite. Des tendances se dessinent autour de motivations à monter par là-haut simplement, pour se ressourcer, pour respirer, pour retrouver un peu de sérénité dans nos sociétés de plus en plus secouées par les tensions et le stress. Aller en montagne, pour s’émerveiller et redécouvrir des sensations, qui ont peut être à voir avec le sens de la vie. Cette recherche d’authenticité des liens avec la nature explique sans doute la forte progression des pratiques douces de la montagne, en terrains peu ou pas aménagés.

Force est de constater qu’en France, et plus généralement en Europe ces territoires naturels, encore un peu "sauvages", sont rares. En cela ils sont précieux.
Nos montagnes sont parmi ces derniers espaces préservés où l’Homme peut
se reconnecter avec la nature, avec notre planète vivante, belle et fragile.

Nous avons cette chance de pouvoir y vivre et d’en vivre. Il est crucial que nous
essayons ensemble de ne pas la gâcher ! Acteurs de la montagne, collectivités territoriales, acteurs économiques, services de l’état... faisons preuve de créativité et d’audace pour aller vers un tourisme, vers des activités économiques, vers des modes de vie plus en harmonie avec nos territoires, leurs véritables richesses. Tournons résolument la page des anciens modèles de développement pour inventer ensemble notre avenir, l’avenir de la montagne.

Avec beaucoup d’humilité, mais une forte détermination Mountain Wilderness va faire de son mieux pour agir dans une dynamique partagée avec les acteurs de la montagne.

Diffuser cet article :


Partager