Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Charte du Parc national de la Vanoise : aux communes de décider !

6 mai 2015

Communiqué de presse du PN de la Vanoise

Approuvé par Ségolène ROYAL par un décret du 27 avril 2015, le projet de développement à 15 ans que constitue la Charte du Parc national de la Vanoise arrivera bientôt sur la table des communes concernées. À elles de dire, d’ici l’automne et en toute liberté, si elles décident de s’y engager, dotant ainsi la Savoie, aux côtés du premier domaine skiable du monde, d’un des plus beaux espaces de tourisme de nature et de découverte de la planète…

Pour Guy Chaumereuil, président du Conseil d’administration, « c’est la fin d’un processus un peu compliqué, finalement très positif, mais surtout le lancement d’une grande ambition : associer enfin très étroitement protection de la nature et développement local et bâtir ensemble – l’établissement, les communes, les professionnels, les mouvements associatifs, les populations – autour du cœur du Parc, un modèle d’excellence, de croissance efficace et durable ! ». L’annonce de la signature par le Premier Ministre, ce 27 avril 2015, du décret approuvant la Charte du Parc national de la Vanoise met, en effet, un point final à une démarche de concertation et de co-construction longue de six années mais qui auront permis de déboucher sur un document plus précis, plus concis et ambitieux pour les quinze années à venir.

« Tous les champs du possible »
Ce que souligne aussi Emmanuel Michau, Directeur du Parc national : « Le décret reconnaît et respecte le travail exécuté par le Conseil d’administration, entérine les équilibres trouvés tout au long du processus d’élaboration entre les différents partenaires. Ainsi, la Charte s’inspire de la situation particulière de ce Parc dans un contexte de très forte dynamique touristique et d’aménagement liée au tourisme d’hiver, en tenant compte notamment des remarques des collectivités. Tout en confirmant les objectifs de protection dans le cœur – qui n’ont jamais été contestés dans la discussion – elle ne génère aucun règlement supplémentaire dans l’aire
d’adhésion des communes concernées, mais bien au contraire ouvre tous les champs du possible, les opportunités de travail en commun, tant en matière de tourisme durable que de valorisation du patrimoine, de soutien aux activités agricoles ou encore de sensibilisation à l’environnement pour les populations scolaires…
 ». Autant de projets à bâtir dans le cadre de conventions commune par commune que la Charte va désormais permettre.

L’enjeu des prochains mois
Mais il faudra, bien sûr, pour lancer concrètement ce nouveau chantier, que les conseils municipaux des communes directement concernées – vingt-neuf au total dans les hautes vallées de Tarentaise et de Maurienne – se prononcent officiellement sur leur adhésion. La consultation – dont les dates seront fixées par le Préfet de région – devrait intervenir dans les prochains mois. Au terme de ce processus, le « nouveau » Parc national de la Vanoise, cœur et aire d’adhésion constituée par les
communes adhérentes, pourra alors entamer la seconde grande étape de son existence et permettre ainsi à la Savoie de se doter, en harmonie avec « le plus grand domaine skiable du monde », de l’un des « plus beaux domaines de nature » au monde, tout à la fois préservé et facteur de développement économique et humain.

- Consultez le PDF - 405 ko Dossier de presse du Parc national de la Vanoise
- A lire à ce sujet : Quel avenir pour les Parcs nationaux ?

Concernant ce sujet du Parc de la Vanoise, visionnez le film Face à la Vanoise

Diffuser cet article :


Partager