Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Communiqué de presse - MW International

10 oct. 2011

Communiqué de presse du 6 octobre 2011
 
Mountain Wilderness International lance un projet destiné à mesurer l’impact humain sur les hauts sommets ! Les premiers résultats sont impressionnants...


MWIL’expédition de MW International a effectué, avec succès, l’ascension de quatre montagnes et rencontré les associations et agences touristiques de montagne boliviennes.
Un groupe de quatre montagnards catalans de Mountain Wilderness International (MWI), sous la direction du président Jordi Quera, a entrepris un projet pionnier, intitulé « L’empreinte humaine sur les montagnes » ("Mountain (human)
footprint ratio
"). Le but de cette initiative est de détecter les menaces de détérioration de l’environnement pesant sur les hauts sommets et de proposer des moyens de mesurer l’impact humain sur ces environnements, qui puissent s’appliquer à toutes les montagnes du globe.
La délégation s’est rendue en Bolivie en août 2011, afin d’entreprendre l’étude des zones du Sajama (point culminant du pays), du Huayna Potosí et du Jhanko Laya, trois sommets de type très différent. Cette étude marque le début du projet. Ces trois montagnes ont été soigneusement sélectionnées et les membres de l’expédition ont aussi réalisé l’ascension d’un quatrième sommet, l’Acotango (entre Chili et Bolivie) et visité la région d’un volcan actif proche du Parc national du Sajama. La zone de l’Acotango n’a pas reçu la protection d’un parc à cause de l’existence de mines en exploitation.
L’expédition, qui avait reçu le soutien de montagnards boliviens renommés, parmi lesquels le père Antonio Zavatarelli, a rencontré des représentants de l’Association internationale des guides de montagne (UIAGM) en Bolivie, les gardes forestiers du refuge du Huayna Potosi, le célèbre Dr. Hugo Berrios et diverses associations et agences de montagne qui opèrent dans ce pays. Le but de ces rencontres était de mener à bien une analyse plus précise de la situation et de l’état de la wilderness des sommets boliviens. Durant le voyage, les quatre membres de l’expédition ont aussi participé à un projet de réinsertion professionnelle des jeunes de la région, en les formant aux sports de montagne à un niveau professionnel. Des contacts préliminaires ont également été pris en vue de créer une association Mountain Wilderness dans les Andes.
Mountain Wilderness International travaille actuellement au rapport de l’expédition et à la création d’un site
Internet consacré à ce projet.
 
Contact presse
mountain wilderness international
General Secretary : H. THIEBAULT
270, Chemin de Gyre 6980 POMMIERS (France)
Tel. (00 33) (0) 4 74 028 052
hugues.thiebault0266@orange.fr
www.mountainwilderness.org
 

Diffuser cet article :


Partager