Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Croisière Blanche 2005 - Dossier presse part. 1

17 janv. 2005

image

Le Paris-Dakar bat son plein et des centaines de véhicules tout-terrain sillonnent les paysages africains.
En France, 4X4, quads, trials et motoneiges se rencontrent pour différents trophées sur des circuits dans toutes les stations des Alpes.
Dans les Hautes-Alpes, dans les vallées du Champsaur et du Valgaudemard, les quatre cents équipages de la 28e édition de la ‘Croisière Blanche’ sont sur le départ.
Qu’en est-il alors de la protection de l’environnement, du développement d’une économie touristique de montagne durable et de la gestion raisonnée des énergies non-renouvelables ?

Non à l’invasion des loisirs motorisés en montagne

Un collectif composé aujourd’hui d’une trentaine d’associations s’est constitué pour mettre fin à la propagation des loisirs motorisés en montagne. Regroupant des pratiquants d’activités de pleine nature, de professionnels de la haute et moyenne montagne, des protecteurs de la nature, d’habitants de vallées de montagne et de villes de proximité, ce collectif entend enrayer les dégradations et les dérangements induits par la pratique de loisirs motorisés en montagne.
En 2004, sans tapage médiatique, quelques dizaines de militants se sont mobilisés sur les traces de la ‘Croisière Blanche’ pour faire connaître leur opposition à de telles pratiques. Malgré le vacarme engendré par les rodéos d’une armada d’engins tout-terrain, les opposants à la ‘Croisière Blanche’ 2005 ont décidé cette fois de faire entendre leur voix. Celle de pratiques sportives respectueuses de l’environnement montagnard, faune et flore, et faisant la promotion d’activités touristiques privilégiant le développement économique local à long terme.

D’ores et déjà, des représentants du collectif ont été reçus en Préfecture de Gap par Madame Hélène Guinard, Directrice des Libertés publiques et des Collectivités locales auprès du Préfet, en charge du dossier ‘Croisière Blanche’. Ils ont exposé leurs préoccupations et réaffirmé leur opposition à ce type de divertissement, instrument de promotion commerciale des loisirs motorisés. Ils ont informé le Préfet des agressions et des menaces verbales, matérielles et physiques, dont plusieurs d’entre eux sont la cible depuis des mois dans la presse spécialisée et sur Internet, et ont demandé la vigilance et la protection des forces de l’ordre lors des manifestations de protestation envisagées.

Croisière Blanche 2005 - Dossier presse part. 2

image

Le dossier de presse complet au format pdf

Photo © André Paris

Diffuser cet article :


Partager