Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Croisière Blanche 2009 : Ministère public et associations font appel d’un jugement trop clément

25 juin 2009

Le Tribunal administratif de Marseille avait répondu à notre attente en suspendant en dernière minute l’arrêté d’autorisation de la dernière édition de la Croisière Blanche. Ses organisateurs ayant passé outre cette suspension, le Ministère public et les associations mobilisées depuis des années contre ces rodéos anachroniques les ont aussitôt déférés devant le juge. Le vendredi 19 juin, le Tribunal de Gap condamnait une nouvelle fois les organisateurs. Leur responsabilité était clairement reconnue. Les plaignants s’en sont légitimement félicités. Cependant les pénalités prononcées, supposées sanctionner cette défaillance délibérée, ne présentaient qu’un caractère symbolique.
Considérant qu’il conviendrait en toute logique et bonne pédagogie que la sanction soit dissuasive, les associations plaignantes se sont jointes au Parquet pour interjeter appel de la décision rendue.
Sans présumer de la réponse que la Justice choisira de donner à cette démarche, il apparaît que la voix des défenseurs de l’environnement commence à se faire entendre. Nous voulons croire que, ici et ailleurs, de Croisière Blanche en Transvalquad, l’intérêt général et celui de la planète est en passe de prendre le pas sur la satisfaction à courte vue des seuls intérêts « économiques ». Ce serait justice.


patagonian

Diffuser cet article :


Partager