Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Démontage programmé au Mont-Lachat

25 juin 2015

La soufflerie du Mont Lachat est installée au col éponyme sur la partie Est du massif du Prarion à 2017m d’altitude. Elle domine les Houches et la vallée de Chamonix au Nord et le vallon de Bionnassay, sur la commune de Saint-Gervais au Sud. Et cela fait des décennies qu’elle est abandonnée... Mountain Wilderness et proMONT-BLANC (qui était encore à l’époque le CIAPM [1]) ont identifié cet aménagement au titre des "Installations obsolètes" recensées au début des années 2000, à l’occasion du premier recensement du genre. Nos associations militent depuis pour l’élimination de cette verrue paysagère.

Un Pandathlon pour le Mont Lachat

La rencontre avec le WWF permet à l’opération de démontage de prendre corps. L’association choisi en effet de consacrer les fonds récoltés lors des Pandathlons organisés plusieurs années de suite à Saint-Gervais à la destruction de l’ancienne soufflerie militaire. L’effet levier ainsi obtenu entraine la mobilisation de tous les acteurs : la démolition est lancée, ainsi que la renaturation de ce site qui sera classé espace naturel sensible.

Lancement du chantier de réhabilitation du Mont-Lachat

Le samedi 20 juin, la cérémoine officielle de lancement du démontage se tenait sur le site. Notre représentant au comité de pilotage du chantier et délégué local de Mountain Wilderness, Éric Lasserre, était présent et nous raconte cette journée.

Par temps gris, froid et venteux, les invités montent en train depuis Saint-Gervais. Seuls Xavier Roseren, maire des Houches, et Elodie Bavuz, conseillère municipale de Chamonix, montent à pied depuis Les Houches (1100m de dénivelée).
Étaient présents les représentants des associations siégeant au comité de pilotage du chantier du Mont-Lachat : Barbara Ehringhaus, présidente de proMont-Blanc, Jean Christophe Poupet, représentant le WWF et Éric Lasserre, représentant Mountain Wilderness.

On note la présence de nombreux élus des communes voisines, les sénateurs Carle et Hervé, le député Tardy, le préfet Leclerc, le sous-préfet Bianchi, les représentants des entreprises du chantier, des journalistes. Suite à la visite du chantier, différents intervenants ont pris la parole :

  • Jean-Marc Peillex, maire de Saint Gervais, pilote de l’opération, qui salue l’engagement des trois associations à l’origine du projet (Mountain Wilderness, proMONT-BLANC ainsi que le WWF).
  • Matthieu Dechavanne, PDG de la Compagnie du Mont-Blanc, partenaire de l’opération à travers l’utilisation du Tramway du Mont-Blanc qui a transporté tout le matériel nécessaire au démontage et redescendra les déchets.
  • Jean Christophe Poupet, responsable du bureau écorégional Alpes du WWF, dont l’opération Pandathlon, qui se déroule chaque année à Saint Gervais, a apporté 120 000 euros au projet en 2014.
  • le préfet de la Haute-Savoie, Georges-François Leclerc, qui annonce alors que la ministre de l’écologie Ségolène Royal lui a confié que l’ancien refuge du Goûter "pourrait ne pas être détruit" en contrepartie de l’aboutissement du chantier du Mont-Lachat. Heureuse nouvelle pour le maire de Saint-Gervais qui tenait essentiellement à la conservation de l’ancien refuge comme hébergement d’appoint et lieu de repli en cas de sinistre. Il avait d’ailleurs refusé de signer le permis de démolir.

L’occasion pour nous de rappeler, la FFCAM et les associations environnementales, dont Mountain Wilderness, sont totalement opposées à la non-destruction de cet ancien refuge !

- A lire : la position de Mountain Wilderness au sujet de la déconstruction de l’ancien refuge du Goûter
- A lire : La soufflerie du Mont Lachat bientôt démolie ?
-  PDF - 1.9 Mo Dossier de presse de la Mairie de St Gervais

A VISIONNER : UN REPORTAGE DE LA JOURNÉE RÉALISÉ PAR TV MOUNTAIN

JPEG - 65.2 ko

[1Collectif des associations pour la protection du Mont-Blanc

Diffuser cet article :


Partager