Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Développement durable du Mont-Blanc : le comité de Massif se prononce

18 mai 2006



Sur une suggestion de Vincent Neirinck, représentant Mountain Wildernerss au sein du comité de Massif des Alpes, la commission permanente réunie le 14 avril 2006 a proposé que soit ajouté à l’ordre du jour initial du comité de massif du 05 mai 2006 à Annecy, au titre des questions diverses, un exposé portant sur le Schéma de développement durable (SDD) de l’Espace Mont-Blanc.

Cette présentation a été faite par M. Jean-Marc Bonino, Secrétaire du Syndicat intercommunal « Espace Nature Mont-Blanc » et Coordinateur pour la France de l’Espace Mont-Blanc.

Au terme des débats qui ont suivi, le comité de Massif a adopté à l’unanimité la motion ci-dessous.

http://www.espace-mont-blanc.com/ne...

image

COMITE DE MASSIF DES ALPES, Annecy, 5 mai 2006
MOTION adoptée à l’unanimité

Schéma de développement durable de l’Espace Mont-Blanc

Le Comité de Massif des Alpes, réuni à Annecy le 5 mai 2006,

considérant

-
La volonté affichée par l’Espace Mont-Blanc d’assurer la protection du toit de l’Europe par la mise en œuvre d’une stratégie, dont les orientations sont définie dans un schéma de développement durable (SDD), visant à obtenir l’inscription du Massif du Mont-Blanc sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO,
-
Le caractère transfrontalier de la démarche, qui associe le Canton du Valais, la Région Autonome Vallée d’Aoste et le Syndicat Intercommunal "Espace Nature Mont-Blanc",
-
Le caractère reproductible sur d’autres territoires de cette démarche participative,

salue la démarche volontariste de l’Espace Mont-Blanc,

encourage les communes membres du périmètre de l’Espace Mont-Blanc, et en particulier celles du cœur du Massif, à s’associer pleinement à la démarche afin de permettre la réalisation du SDD,

souhaite être informé par la Conférence transfrontalière Mont-Blanc (CTMB), organe décisionnaire de l’Espace Mont Blanc, de la procédure d’inscription du massif au patrimoine mondial de l’UNESCO, démarche préconisée par le SDD.

Diffuser cet article :


Partager