Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Exposition Eau vive

20 janv. 2010

Exposition
« Joindre l’inutile au désagréable... Eau vive, la face cachée de la petite hydroélectricité »,


du 8 janvier au 5 février 2010,
à la bibliothèque universitaire du Technolac, le Bourget-du-lac (73).
 
Les espaces naturels d’eau vive, ruisseaux, torrents, rivières, sont une composante forte, essentielle, du paysage montagnard. De tous temps, les cours d’eau ont contribué au développement économique et social des vallées : ils sont recherchés par les pratiquants et les visiteurs comme source d’aventure, de contemplation, de bonheur et d’équilibre... Ils sont aussi reconnus par la loi sur l’eau comme des réservoirs de biodiversité.
Pourtant, les derniers espaces d’eau vive sont en danger.
L’association Mountain Wilderness s’est saisie de la question de l’aménagement des cours d’eau de montagne et a fait ce constat accablant : il ne resterait que 10 à 15 pour cent de linéaire de rivière de montagne encore non aménagés.
Mountain Wilderness, au-delà des débats sur le nucléaire, apporte son regard sur l’hydroéléctricité. Cette production est extrêmement minoritaire et quelques efforts pour réduire la consommation globale pourraient épargner de nombreux cours d’eau.
Nous vous proposons donc de découvrir à travers cette exposition originale et décalée, quelques paradoxes de la société actuelle où l’alimentation électrique d’objets absolument nécessaires à notre confort moderne (chauffe-pied éléctrique, réfrigérateur avec télé intégrée, etc) se fait au prix de l’aménagement hydroélectrique de nos montagnes.
Infos pratiques, horaires et accès.

Diffuser cet article :


Partager