Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Grenoble-Sisteron : la Région Rhône-Alpes, le CAF et MW déposent une motion commune

22 sept. 2005

image

Lundi prochain, 26 septembre 2005, le Comité de Massif des Alpes aura à se prononcer dans le cadre du http://www.debatpublic-cpdpgrenoble...débat public en cours concernant la liaison Grenoble-Sisteron.
La Région Rhône-Alpes, Mountain Wilderness et la Fédération française des Clubs alpins et de montagne présenteront aux voix des membres du Comité de Massif une motion commune dont vous trouverez le texte ci-dessous.
Cette motion est présentée avec le soutien d’associations particulièrement investies dans ce débat.

image

image

COMITE DE MASSIF DES ALPES, Vizille, 26 Septembre 2005

MOTION PROPOSEE PAR LA REGION RHONE-ALPES, MOUNTAIN WILDERNESS, LA FEDERATION FRANÇAISE DES CLUBS ALPINS ET DE MONTAGNE,

Avec le soutien de la Coordination associative pour le débat public sur la liaison Grenoble Sisteron (COJAM, C2ATR, Drac-Nature, FARE-Sud, France Nature Environnement, FRAPNA Isère, Lo Parvi, SAPN, Vivre en Trièves), de Paysages de France, de l’ARSMB, de l’ADTC et de CIPRA-France

LIAISON GRENOBLE – SISTERON

Le Comité de Massif des Alpes, réuni à Vizille le 26 septembre 2005,
considérant

- la nécessaire amélioration des liaisons entre Grenoble, Sisteron et Gap,
- les différentes solutions proposées dans le cadre du débat public en cours,
- les potentiels touristique et agricole et la qualité environnementale des Champsaur et Trièves,
- l’impact du trafic supplémentaire que créerait la réalisation d’une autoroute sur l’agglomération grenobloise et les territoires traversés,

demande

- la réalisation d’une liaison moderne rapide et sûre vers le sud via la Croix-Haute, respectueuse de l’environnement et des territoires traversés par la réalisation d’aménagements de la RN75 ou de nouveaux ouvrages selon les caractéristiques des voiries actuelles et en s’appuyant sur les travaux conduits jusqu’en 2002 entre les usagers, les associations et les services de l’Etat,

- que cette liaison s’inscrive dans un véritable plan alpin multimodal comportant des améliorations significatives aussi bien des infrastructures routières, et notamment de la RN 85 Gap – Grenoble, que ferroviaires, par une étude sur l’amélioration de l’infrastructure ferroviaire et de l’emplacement des gares.

Diffuser cet article :


Partager