Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

L’écomobilité touristique en montagne

5 déc. 2013

La Mission « écomobilité » du Comité départemental du Tourisme (CDT) des Hautes-Alpes a organisé le 21 novembre dernier un Séminaire d’échange dans le cadre de l’étude en cours sur l’écomobilité touristique dans le département.

Les interventions et les échanges ont offert une présentation exhaustive de la situation des Hautes-Alpes tant sur les offres et les services concernant les accès vers le département, que les offres et services existant sur place. On ne peut que féliciter le CDT des Hautes-Alpes de cette démarche.

Néanmoins, il est intéressant de s’interroger sur les points suivants :
Constat : seulement environ 0,3% des touristes ont utilisé un moyen de transport alternatif à la voiture individuelle à l’occasion de leur séjour dans les Hautes-Alpes en 2013 ; alors quel est l’impact réel des dispositifs mis en place ? Nous sommes encore très loin d’une écomobilité touristique significative !
Les acteurs touristiques institutionnels manquent de cohérence : le site WEB du CDT 05 ne met pas en valeur d’offres incluant des prestations d’écomobilité ; les accès en transport en commun et notamment par le rail restent faibles et de mauvaise qualité ; Le réseau ferroviaire est dans un état de vétusté scandaleux. Le Conseil général des Hautes-Alpes persiste à faire la promotion des sports et activités de loisirs motorisées : pôle de sports aériens de Gap-Tallard, accueil du Rallye de Monte-Carlo en 2014...

A l’issue de cette journée, on ne peut que féliciter les acteurs qui s’investissent pour réduire le coût environnemental du tourisme ; ils apportent leur contribution à un mouvement qui doit se généraliser même s’il est encore beaucoup trop timide. Pour autant, on ne peut s’empêcher de penser qu’ils sont peut-être les faire-valoir environnementaux qui « verdissent » les politiques touristiques qui ne changent pas fondamentalement.

L’offre touristique réellement durable et supportable par le territoire haut-alpin n’est pas significative au regard des enjeux économiques et environnementaux du département.

Diffuser cet article :


Partager