Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

La Croisière Blanche, c’est fini !

31 août 2010

Les Grands randonneurs motorisés (GRM) l’annoncent sur leur site cet été :
« la Croisière blanche tout terrain, c’est terminé ! »
L’annulation de l’édition 2009 et la très « décevante » édition 2010 auront sonné le glas de cette manifestation dans la forme que nous lui connaissions (et décriions avec force !). Ils la remplacent par des balades en véhicules de collection qui emprunteront les routes des Hautes-Alpes à la découverte des paysages et du patrimoine, culturel ou touristique. C’est principalement au juge (et à ceux qui l’ont activé : merci MW !) que l’on doit cette bonne nouvelle : les annulations en séries des arrêtés d’autorisation préfectorale de la Croisière Blanche, les condamnations des organisateurs, en première instance puis en appel (avec renforcement des peines prononcées), et enfin en cassation (nous l’avons appris cette semaine) ont donc conduit les GRM à jeter l’éponge.
Plus personne, - pas même leurs organisateurs semble t-il, - ne peut encore raisonnablement estimer que des manifestations motorisées d’une telle ampleur peuvent se dérouler dans la nature !
Autre conséquence notable : l’instruction des demandes d’autorisation de telles manifestations prend désormais en compte les impacts sur le milieu naturel, et les contrôles assortis de verbalisations et d’éventuelles poursuites, sont de plus en plus fréquents. La Transvalquad à Valloire et le Trophée cévénol en Ardèche en ont fait les frais cette année. La Frapna Ardèche a d’ailleurs porté plainte contre l’organisateur de ce « Trophée »... les Grands randonneurs motorisés, qui ont organisé l’épreuve malgré le refus de la préfecture d’avaliser la manifestation. Nul doute que, là aussi, un cadrage sévère interviendra et obligera les GRM a respecter la loi, d’une manière ou d’une autre, fusse en abandonnant l’organisation de la manifestation.
GRMete2010

Diffuser cet article :


Partager