Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

La neige artificielle en question

13 févr. 2006

Fin 2005, nous publiions notre tiré à part « Neige artificielle : Eau secours ! »
Inquiétudes d’écolos paranos ? L’argumentaire que nous développons dans ce document, données chiffrées du SEATM et de l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse à l’appui, montre bien que le développement tout azimut des canons à neige est un vrai problème environnemental.

A telle enseigne que l’ancien ministre de l’Ecologie et du Développement durable, Serge Lepeltier, s’en est ému et s’est lancé lui aussi à l’assaut des canons. Le 5 février dernier, M. Lepeltier était en effet à l’Alpe d’Huez, aux côtés de représentants de la FRAPNA et de Mountain Wilderness, pour dénoncer ce qu’il a qualifié de « machines à polluer ».
Une démarche qui on s’en doute, aura rencontré l’hostilité des dirigeants de la station... mais qui aura eu le mérite de remettre la question sur la place publique.

Serge Lepeltier a ainsi en cette occasion demandé au Premier ministre un moratoire sur les installations d’enneigement artificiel, le temps qu’une réglementation spécifique soit mise en place, de manière à ce que les travaux puissent se faire en toute transparence et en prenant en compte l’ensemble des paramètres, en particulier l’eau, l’énergie et les paysages.
Une demande que nous ne manquons pas de soutenir.

/images/documents/TAPCanons.pdf> img

Diffuser cet article :


Partager