Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

La protection des Aravis relancée

18 févr. 2011

Le 11 février dernier, le Président de la République et les ministres en charge de l’Environnement et des Sports étaient en Haute-Savoie à l’occasion de la visite de la Commission d’évaluation du Comité international olympique. Lors d’une table ronde avec les acteurs de l’économie de montagne se tenant à La Clusaz, le Président, outre rappeler le soutien de l’État à la démarche d’inscription du massif du Mont-Blanc au patrimoine mondial de l’Unesco (lire ici), a annoncé la nécessité de classer le massif des Aravis.

La réaction des principaux élus du secteur ne s’est pas fait attendre : l’après midi même, les maires du Grand-Bornand, de Saint-Jean-de-Sixt, de Manigod et de Villards-sur-Thônes ont publié un communiqué dénonçant ce projet « conduisant à un sanctuarisation du site totalement inacceptable. ». Et le maire du Grand-Bornand d’ajouter : « À ma connaissance, il n’a jamais existé un tel projet de classement. »
C’est faire peu de cas de la décision prise dès 1982 de compenser les unités touristiques nouvelles accordées à sa commune et à sa voisine de La Clusaz par... le classement de la Chaîne des Aravis, décision restée depuis lettre morte (lire ici). C’est faire peu de cas également de l’intégration de cette décision ancienne dans la Directive territoriale des Alpes du nord...

Mountain Wilderness dénonce fermement ce fait constant : on est prêt à faire toutes les concessions pour obtenir une autorisation d’aménager, et une fois l’aménagement fait, aux oubliettes les engagements en faveur de l’environnement !
Cela augure bien mal de la mise en œuvre des garanties environnementales données par les promoteurs des JO Annecy 2018...
Aravis2

Diffuser cet article :


Partager