Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Le Grenelle de l’environnement sera-t-il celui de la montagne ?

5 nov. 2007

Les semaines à venir nous diront si cette large consultation nationale portera ses fruits. De nombreux et très intéressants aspects ont été débattus lors de ce Grenelle de l’Environnement, même si on peut regretter que certains sujets aient été écartés du débat ab initio. Ils auront de toute façon su régulièrement se ré inviter.

Mais les sujets débattus sont restés transversaux, concernaient tous les territoires. Nous aurions aimé, en particulier lors du débat d’Annecy-le-Vieux, le 12 octobre dernier, que la montagne soit considérée comme un sujet en soi. Ce ne fut pas le cas, cette réunion du Grenelle délocalisé se consacrant à l’analyse et à la confortation de la réflexion menée au plan national par les différents groupe de travail. Mountain Wilderness a cependant joué son rôle lors de cette réunion haut-savoyarde en insistant sur quelques points forts :

- rappel des lois existantes (Loi Montagne, Loi sur l’Eau...), et demande d’une application stricte et dans l’esprit de la loi : suivre à la lettre le modus operenti prévu par les textes ne doit pas rendre « autorisable » tous les équipements, comme c’est le cas aujourd’hui...

- demande d’application de la Convention Alpine : n’inventons pas de nouveaux moyens d’actions, faisons vivre cette Convention internationale, signée par la France, tous les pays de l’Arc alpin, et l’Europe, et qui prévoit de traiter dans le sens du « développement durable » bon nombre des sujets débattus lors de ce Grenelle ;

Nous avons pu aussi dénoncer la tendance actuelle qui met le « vert » et « l’environnement » à toutes les sauces, exemples à l’appui, tels cette marque de 4x4 de grand luxe qui nous invite à ne pas choisir entre « puissance accrue et consommation réduite », vu qu’on peut avoir les deux... en ne consommant que 18,5 litres aux cent kilomètres, ou ce « plus grand domaine skiable au monde », qui communique sur les « 40 millions d’euros investis l’été dernier dans la protection de l’environnement » pour la construction de plusieurs remontées mécaniques haut de gamme, la réalisation de nouvelles pistes, le creusement d’une retenue collinaire de 145 000 m3 et la multiplication du nombre de leurs canons à neige (2000 à ce jour, mais rassurons-nous, les derniers sont « écolos » !)

Nous nous sommes également invités au débat par le travers des "forums thématiques" mis à disposition sur la Toile, en contribuant en particulier sur le thème des loisirs motorisés.

L’avenir dira si nous, comme toutes les associations de protection de l’environnement, et tous les citoyens soucieux de notre avenir commun, qui se sont exprimés, aurons été entendus.

Diffuser cet article :


Partager