Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Le "Journal du Quad" nous écrit...

4 févr. 2005

En réaction à la publication sur notre site des photos de quads remontant un cours d’eau lors de la Transvalquad 2003, le Rédacteur en chef du "Journal du quad", d’où viennent les photos nous à ecrit :

Bonjour,

Je tenais à vous signaler que lors de la dernière édition (2004) de la Transvalquad, cette rivière n’était plus "sur le parcours".

Pour le Journal du Quad, nous avons depuis pris conscience de l’importance de ne plus diffuser ce genre d’images, et de rappeller a nos lecteurs qu’il ne faut pas remonter les rivières dans le sens du lit, seulement les traverser lors des gués par le plus court chemin, pour réduire l’impact autant que possible.

Cordialement,
Hervé Gaillard.
Rédacteur en chef - Journal du quad.

Nous lui avons répondu :

Vous avez pris conscience de l’importance de ne pas diffuser ces images... elles sont pourtant toujours sur votre site Internet. Et c’est très bien ainsi, nous pouvons nous en servir d’un point de vue pédagogique !
Mais plus qu’une question de diffusion des images, c’est de circuler dans ces espaces naturels, en particulier dans les cours d’eau, qui pose problème. Certes, ce torrent n’était pas sur le parcours 2004. Mais la Valoirette a été largement parcourue. Elle a même servi de trop plein aux fosses (trop petites !) creusées sur ses bords pour le lavage des quads.
C’est l’un des points qui nous a amené à porter plainte contre l’organisateur de la Transvalquad.
Pour ce qui est du passage des gués, nous avons été édifié une fois de plus lors de la toute récente Croisière Blanche : torrents et ripisylves ont été allégrement parcourues.
Mais surtout, ces grosses manifestations (Transvalquad, Croisière Blanche et j’en passe), d’ailleurs largement soutenues par importateurs et fabricants d’engins motorisés, sont surtout de formidables incitations à acheter et utiliser ces engins hors des sentiers battus (et autorisés). Ils sont conçu pour cela... Et les espaces naturels de notre pays sont tout bonnement trop peu nombreux pour supporter cette pression des loisirs motorisés.
Nous continuerons donc à nous y opposer.
Bien cordialement.
V. Neirinck, Mountain Wilderness

PS : la photo ci-dessous a été prise lors de l’édition 2004 de la Transvalquad.

image

Celles-ci lors de la Croisière Blanche 2005.

image
image

image

image

Diffuser cet article :


Partager