Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Loisirs motorisés : la Région Rhône-Alpes se mobilise

21 oct. 2005

Communiqué

Mountain Wilderness France — Commission internationale pour la protection des Alpes (CIPRA-France) — Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature (FRAPNA) — Comité régional Rhône-Alpes de la Fédération française des Clubs alpins et de montagne — Paysages de France — Vivre en Maurienne — Vivre en Tarentaise — Valloire Nature Et Avenir

La Région Rhône-Alpes se mobilise à son tour contre les loisirs motorisés dans les espaces naturels

Lors de sa session plénière des 6 et 7 octobre dernier, le Conseil régional Rhône-Alpes a adopté un vœu déposé par les Groupes Verts, PS et PRG dénoncant la multiplication des grands rassemblements motorisés (quad, moto-neige, trial, 4X4).

La Région considère en effet que ces rassemblements se font au détriment de la protection de l’environnement et de la pratique de la randonnée non motorisée, sont contradictoires avec ses objectifs de développement d’un tourisme respectueux de l’environnement et présentent un risque pour l’avenir de l’activité touristique. Elle souligne également l’effet incitatif de tels rassemblements quant à la pratique des loisirs motorisés dans la nature tout au long de l’année, et demande aux autorités de limiter au maximum la délivrance des autorisations nécéssaires à la tenue de ces manifestations, en particulier la non reconduction systématique d’une année sur l’autre.

Cette initiative du Conseil régional va dans le même sens que la publication le mois dernier par la Ministre de l’Ecologie et du Développement durable d’une circulaire appellant les préfets et les parquets à « appliquer très fermement la réglementation » concernant l’usage des engins motorisés de loisirs, et en particulier des quads, dans les espaces naturels (lire ici).

Nos associations se félicitent publiquement de cette volonté affichée par le Conseil régional, totalement dans la continuité de leur propre action en faveur de la préservation de la nature et du droit de nos concitoyens à l’air pur et au silence. Elles espèrent que cela se traduira sur le terrain par une limitation drastique du nombre des manifestations motorisées.

image

Diffuser cet article :


Partager