Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Massif des Monts Dore : la station Chambon des Neiges démonté

3 mars 2009

de Guy Rosenberg / Photos : Jean-Pierre Salat
Les 7 remontées mécaniques et le télésiège de Chambon des Neiges sur la commune de Chambon le Lac (63), ont été enfin démontées fin 2008 avec un financement principal du département. C’était la dernière grande friche touristique pour le ski alpin dans le massif des Monts Dore qui ne fonctionnait plus depuis 2001.
iochambon1En 2005, la mairie avait fait appel aux conseils de MW pour mener à bien cette action qui scelle -avec tristesse- une époque d’abondance de réalisations liées à l’or blanc.
Dans les années 50 et 60 le massif a connu un engouement pour la neige parmi les élus et la construction de remontées mécaniques paraissait un premier pas vers la création de nouvelles stations qui devaient créer la richesse ou tout au moins compenser le déclin de l’agriculture.
Certains particuliers n’hésitaient pas à équiper des lieux jugés propices au ski alpin et à dégager de larges trouées dans la forêt La réussite de Super Besse paraissait possible à tous et les pouvoirs publics n’hésitaient pas à financer de coûteuses infrastructures.
Ainsi furent construites : la route (surdimensionnée) menant à la petite station de Chastreix -Sancy, celle (désormais inutile), qui conduit à la Banne d’Ordanche et celle qui de Super Besse devait relier Chastreix Sancy en desservant au passage une station de 5000 lits dans la très belle vallée glaciaire de la Fontaine Salée.
iochambon2Cette station n’ayant heureusement jamais été construite la route s’arrête après quelques kilomètres.
Dès les années 60, les hivers sans neige et les nouvelles exigences de la clientèle rendirent l’exploitation de ces petites unités impossible ou largement déficitaire.
Toutes les remontées mécaniques construites en dehors des 3 stations restantes : Le Mont Dore (où 2 sites ont aussi été déséquipés), Super Besse et Chastreix-Sancy ont ainsi eu une existence éphémère avant d’être successivement abandonnées. Elles ont souvent rouillé dans le paysage durant plusieurs années voire plusieurs décades avant d’être démontées, le plus souvent avec des fonds publics.
Sur 8 sites distincts, 4 télésièges et 14 Téléskis ont ainsi été démontés.
2 restent en place de même que quelques petits bâtiments fermés ou plus ou moins ruinés.
Par ailleurs un ensemble de 78 studios construits à Chambon des neiges est fermé depuis plusieurs années. Une petite partie est en cours de réhabilitation à fin de vente aléatoire.

Diffuser cet article :


Partager