Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Mont-Blanc et UNESCO : question/réponse à l’Assemblée nationale

31 janv. 2011

LesDrus_pt
Le député Éric Raoult a interrogé le ministère en charge de l’Environnement sur le classement du Mont-Blanc au patrimoine de l’UNESCO.
Dans sa réponse, publiée au Journal Officiel du 21 décembre 2010 - lire ici -, la ministre de l’Écologie rappelle l’engagement des associations sur ce dossier, qui demandent cette inscription, « de même qu’une gestion cohérente, ainsi que des protections fortes du massif ». Elle souligne que le massif a été inscrit par la France sur la liste indicative française des biens à proposer, et que « le Gouvernement considère que le Mont-Blanc mérite de figurer dans la liste du patrimoine mondial et que cette inscription constitue un excellent levier pour une meilleure protection et gestion de ce patrimoine naturel et culturel exceptionnel. » Cependant, la ministre a tenu a souligner la complexité du dossier, « du fait notamment de la dimension transfrontalière de sa gestion. »

Rappelons toutefois que cela fait plus de 20 ans que Mountain Wilderness et les associations fédérées au sein de Pro Mont-Blanc ont posé cette question de la protection du massif, que la question de l’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO était déjà posée en 1998 par le député Jean-Pierre Kucheida à son retour des manifestations « Mont-Blanc 2000 » organisées par MW, et que l’Espace Mont-Blanc, qui fêtera cette année ses 20 ans, est en charge de la protection du massif depuis sa création... sans que grand chose de concret n’en soit sorti.
Il est maintenant temps que ce projet aboutisse et que le Mont-Blanc bénéficie d’une reconnaissance internationale qui garantisse le maintien de son intégrité !


MBUnescopt
Consultez le site Internet de ProMont-Blanc
et téléchargez la brochure « Le Mont-Blanc - Un joyau exceptionnel, ni éternel, ni protégé  »

Diffuser cet article :


Partager