Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

MW contribue à la formation des gardiens de refuge.

22 juin 2010

formation-gardiens-3Depuis 2005, à son tour, la professionnalisation du métier de gardien de refuge est garantie par une formation universitaire spécifique, dispensée par l’Université de Toulouse. Le diplôme universitaire de gardien de refuge de montagne est obtenu au terme de six mois de formation et deux stages en situation.

formation-gardiens-1Le REEMA (Réseau d’éducation à l’environnement montagnard alpin) est chargé d’assurer la coordination du module "environnement montagnard" de cette formation. Une première fois, en juin 2008, Mountain Wilderness France a été invitée par cet organisme à apporter sa contribution à cette formation. Nos amis, Daniel Rouzier et Vincent Neirinck, s’en étaient alors chargés. Leur prestation à deux voix fut unanimement appréciée, à telle enseigne que le REEMA faisait à nouveau appel à eux pour le cycle de formation 2010.

Ils ont appelé en renfort cette année Fredi Meignan, nouvel administrateur de MW France et gardien en fonction du refuge du Promontoire, dont les compétences professionnelles et les convictions éthiques leur semblaient, à raison, de sérieux atouts. 
Trois demi-journées pleines n’ont pas été de trop pour présenter - documents écrits, diaporamas, vidéos à l’appui – l’ensemble des problématiques liées à la gestion de l’environnement montagnard et leurs éventuelles remédiations.
Nouveau « retour » positif de cette triple contribution, des stagiaires comme des responsables de la formation. La question désormais se pose d’un investissement plus « officiel » de notre association dans les différents cursus de formation aux métiers de la montagne : gardiens de refuge, accompagnateurs en montagne, guides de haute montagne… Le Conseil d’administration sera bientôt saisi de cette proposition.

Les stagiaires, en l’occurrence les futurs gardiens de refuge, ne sont pas les seuls à bénéficier de ces formations : de l’aveu même de nos intervenants, les connaissances qu’elles suscitent et mobilisent devraient participer efficacement à la formation accélérée … des candidats formateurs issus de nos rangs !
 

Diffuser cet article :


Partager