Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Neige artificielle : Y’a plus d’eau !!!

25 févr. 2011

NeigeEnPoudreUne intensification des contrôles sur les prélèvements d’eau, c’est ce que viennent de demander la délégation française de la Commission internationale pour la protection des Alpes (CIPRA France), la Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature (FRAPNA) et Mountain Wilderness France aux pouvoirs publics. En effet, en ce moment, les retenues d’altitude, qui servent à stocker l’eau permettant la production de neige artificielle, ont leur niveau au plus bas (voire sont quasiment vides !) après les prélèvements constants d’un mois de janvier marqué par l’absence totale de chute de neige. Consciente de la propension très forte des stations de ski à vouloir assurer leurs prestations à une période cruciale pour leur équilibre économique (les vacances de Février représentant 40% de leur chiffre d’affaire), au prix d’une utilisation redoublée des "enneigeurs", les associations rappellent que dans les circonstances actuelles, celle-ci ne peut s’effectuer qu’au détriment du milieu naturel. En effet, les débits des cours d’eau sont au plus bas en hiver, et un prélèvement d’eau trop important ne permet plus au milieu d’assurer un minimum biologique. De plus, dans bien des cas, cet accroissement de l’enneigement artificiel serait pratiqué en dehors du cadre des autorisations réglementaires de prélèvements d’eau dans le milieu naturel détenues par ces activités.

Les associations ont donc publiquement demandé aux préfets de l’Isère, Savoie et Haute-Savoie et au Préfet coordonnateur de massif le renforcement des contrôles des prélèvements d’eau destinés à la fabrication de neige artificielle.

Diffuser cet article :


Partager