Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Non à l’utilisation des montagnes comme support publicitaire !

14 avr. 2005

Alertée par la multiplication des tentatives d’utilisation des montagnes comme support à des opérations d’éclairage nocturne, Mountain Wilderness réaffirme avec force son opposition à de telles instrumentalisations des milieux naturels.

Il y a déjà quelques années, la commune de la Grave (Hautes-Alpes) avait eu le douteux privilège d’être un des pionniers en la matière, en éclairant la Meije durant les nuits. Face au tollé de protestations, la mairie avait du reculer, réduisant à quelques jours l’utilisation des projecteurs, lors du Derby de la Meije.

Puis, après quelques années de tranquillité, ce sont, coup sur coup, deux projets inquiétants qui sont portés à notre connaissance.

Dans les Bouches-du-Rhôine, la Sainte-Victoire, cette montagne chère au cœur des grimpeurs, doit servir cet été d’écran de projection, dans le cadre des cérémonies célébrant le centenaire de la mort de Paul Cézanne, dont on connaît la passion pour ce sommet. Le Grand Site de la Sainte-Victoire, saisi d’un projet similaire il y quelques temps, ayant déjà émis un avis défavorable, nous espérons qu’il en sera de même cette année encore.

Enfin, le pire nous arrive d’Italie. Une commune du Val d’Aoste s’est mis en tête d’illuminer le Mont Viso pendant toute la durée des Jeux Olympiques d’hiver de Turin, en 2006. La montagne devrait être visible de nuit de cette dernière ville ! On imagine la puissance électrique nécessaire pour réaliser une telle aberration. MW Italie a engagé une grande campagne de protestation, avec le soutien de MW International.

Non, pas plus la Meije, que la Sainte-Victoire ou le Mont Viso ne doivent devenir l’écran sur lequel nous projetons le fantasme de notre volonté de puissance.

La montagne appartient à ceux qui l’aiment, et non à ceux qui s’en servent pour de douteuses opérations publicitaires, fussent-elles justifiées par un alibi culturel ou sportif.

Mountain Wilderness demande aux amoureux des nuits étoilées de se mobiliser contre ces inacceptables projets, et aux pouvoirs publics d’intervenir pour protéger la quiétude nocturne de ces derniers espaces sauvages d’Europe.

Diffuser cet article :


Partager