Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Poursuite des opérations de nettoyage dans le Parc national du Mercantour

4 mai 2004

Hugues Thiébault

image
Photo A. van Limburg

Du 12 au 14 juillet 2003, le Parc national du Mercantour (PNM) accueillait pour la seconde fois (voir opération de l’été 2002) des équipes de bénévoles venues débarrasser les crêtes frontalières avec l’Italie des déchets d’origine militaire qui les encombraient, essentiellement des barbelés et des piquets métalliques datant de la Seconde Guerre mondiale.

Organisée par le PNM, avec le concours de Mountain Wilderness France, l’opération a réuni environ soixante-dix personnes de tout le Sud-Est (parmi lesquelles des volontaires italiens venus à l’invitation de Mountain Wilderness Italie), au col de Fremamorte, à la baisse de la Lauze et dans le vallon de Scluos, sites sur lesquels plus de sept tonnes de ferraille ont pu être collectées.

On notera une forte participation de la population locale ; de nombreux habitants (et enfants !) de la commune de Valdeblore, pour la plupart mobilisés par l’association “Valdeblore Naturellement”, ont travaillé sur les différents chantiers. Plusieurs membres de Mountain Wilderness France étaient également présents.

Organisée par Patrice Tordjman, garde au Parc national du Mercantour, l’opération s’est déroulée selon un scénario bien rodé.
Le samedi 12 et le dimanche 13 juillet, les participants ont été scindés en deux équipes.
L’une d’entre elle a travaillé les deux jours au col de Fremamorte. Le site étant placé sur un itinéraire très fréquenté par les randonneurs, nombre de ceux-ci sont venus s’enquérir de notre activité. Les réactions ont été extrêmement positives. La journée du dimanche a également vu la visite d’une délégation de la commune de Valdeblore, conduite par son maire, M. Fernand Blanchi, ainsi que la réalisation d’un reportage télévisé diffusé le soir même par France 3 Nice.

L’autre équipe s’est rendue sur deux sites plus difficiles d’accès. Le samedi, à la baisse de la Lauze, ont été ramassés des barbelés, alors que le dimanche, le travail dans le vallon de Scluos était consacré à la collecte de débris d’un avion français qui s’était écrasé là durant la Seconde Guerre Mondiale.

La randonnée proposée le lundi 14 juillet par Patrice Tordjman a été très appréciée. Passant par des endroits écartés des itinéraires classiques de randonnée, elle a permis à la vingtaine de participants de découvrir les beautés du Parc du Mercantour.

En conclusion de ces trois jours bien occupés, Patrice Tordjman faisait remarquer que la durée du nettoyage total du Parc national du Mercantour, qui avait été initialement estimée à trente ans, pouvait maintenant être réévaluée à une dizaine d’années seulement grâce au nombre et à la motivation des bénévoles qui y participent.

image
Photo A. Van Limburg

Rendez-vous est maintenant pris pour l’an prochain, pour une nouvelle opération de démontage de très grande envergure (pour les 25 ans du PNM) au mont Saint-Sauveur, en Tinée, opération que l’on souhaite aussi fructueuse que celle de cette année, et à laquelle Mountain Wilderness France ne manquera pas de s’associer.

image

image image

Diffuser cet article :


Partager