Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Premiers dérapages à la Transvalquad !

2 juil. 2004

image
Silence et calme : venez vous ressourcer à Valloire !

Communiqué

En prévision de l’édition 2004 de la ’Transvalquad’ de Valloire en Maurienne, manifestation promotionnelle du quad et, au-delà, de la pratique des loisirs motorisés dans les espaces naturels, le Sous-préfet de Saint-Jean-de-Maurienne a réuni le 17 juin autour de la même table les maires de Valloire et Valmeinier, les organisateurs et les représentants de quelques-unes des associations les plus sensibles aux problèmes posés par ce rassemblement, en l’occurrence Vivre en Maurienne, Valloire Nature et Avenir, la FRAPNA Savoie, le Comité départemental du Club alpin français et Mountain Wilderness France, ainsi que le président de La Foncière, association de propriétaires de Valmeinier.

Ce dernier a ouvert le débat en rappelant à tous les présents qu’il avait informé en temps utile le Sous-préfet, le maire et l’organisateur que les propriétaires de la Foncière interdisaient tout passage d’engins motorisés sur leurs propriétés. Quoique d’évidence favorable au déroulement de la ’ransvalquad, le Sous-préfet a demandé aux organisateurs et aux élus de respecter la volonté exprimée des propriétaires récalcitrants, d’interdire toute circulation des quads dans le lit des cours d’eau et de prendre toute disposition pour empêcher la pollution des eaux du torrent ou de la nappe phréatique par le lavage des engins. Ces restrictions de bon sens sont dûment consignées au compte-rendu établi de la table-ronde.

Quelques jours plus tard, le 25 juin, sans surprise, le Sous-préfet livrait son arrêté d’autorisation.

À leur demande insistante, les associations précitées viennent d’en avoir communication.

Elles s’étonnent de ne trouver trace dans cet arrêté d’aucune des exigences énoncées par le Sous-préfet le 17 juin.

Elles tiennent à dénoncer publiquement le lancement des rodéos de la Transvalquad dès le 1er juillet alors que l’arrêté d’autorisation ne concerne explicitement que les 2, 3, 4 et 5 juillet ! Des informations de dernière minute font état d’un profond mécontentement du Sous-préfet : la gendarmerie aurait reçu l’ordre de se rendre sur les lieux.

Par ailleurs, passant outre aux recommandations du Sous-préfet, le maire de Valmeinier s’est adressé par lettre aux propriétaires réfractaires de sa commune pour les informer du passage « forcé » des quads sur leurs propriétés et leur demander de se résigner à cette dérogation au nom des intérêts supérieurs de la commune. Des observateurs sur le terrain, dont certains des propriétaires, sont en mesure de témoigner de la réalité de ces passages. Les associations attendent des autorités préfectorales qu’elles engagent les poursuites judiciaires appropriées.

Valloire, Saint-Jean-de-Maurienne, Chambéry, Grenoble et Paris, le jeudi 1er juillet 2004

Agir pour l’Environnement, Fédération des Clubs Alpins Français, France Nature Environnement, Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature, La Foncière, Mountain Wilderness France, Paysages de France, Valloire Nature et Avenir, Vivre en Maurienne, Vivre en Tarentaise

Diffuser cet article :


Partager