Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

proMONT-BLANC : l’AG des 25 ans !

1er juil. 2016

JPEG - 148.1 ko

Le 13 juin 2016, l’assemblée générale de proMONT-BLANC, collectif qui regroupe une vingtaine d’organisations environnementales, s’est tenue à Bourg-saint-Pierre, dans le Valais, à quelques kilomètres de la frontière avec l’Italie.

La présidente, Barbara Ehringhaus, est revenue longuement sur ces 25 années passées à défendre l’environnement exceptionnel du massif du Mont-Blanc. Et de s’interroger : « Y a-t-il quelque chose à célébrer ? Nous n’avons pas atteint notre objectif majeur, la gestion environnementale du Mont-Blanc au niveau international. »
Reste cependant qu’en 25 ans, le temps d’une génération, les mentalités ont évoluées. Il est même question d’une commémoration commune l’automne prochain pour les 25 ans de proMONT-BLANC, ceux de l’Espace Mont-Blanc, et l’anniversaire du quart de siècle de la Convention alpine, ce traité international signé en 1991 par tous les pays de l’arc alpin pour en assurer le développement durable. Il serait également question que le massif du Mont-Blanc deviennent un ambassadeur de l’application concrète de cette convention.
Une avancée souhaitable « car si on s’entend sur le discours, poursuit Barabra Ehringhaus, ce n’est pas encore le cas sur les actes. Pas encore mais proMONT-BLANC veut regarder vers l’avenir, le paradis n’est pas dans le passé lointain mais bien dans le futur. Nous devons apprendre à le construire ici et maintenant. »

C’est ainsi qu’à l’automne, proMONT-BLANC va impliquer la jeune génération dans la dynamique de préservation du massif, en offrant un tour du mont Blanc à une quinzaine d’ambassadeurs âgés de 18 à 25 ans, qui partiront à la rencontre des acteurs du territoire pour évoquer avec eux différents enjeux : glaciologie, tourisme/aménagement/fréquentation, nature/ biodiversité/vie sauvage, agriculture/paysage et gestion/protection/gouvernance.

A noter qu’à l’occasion de cette AG des 25 ans, un hommage a été rendu à l’action de Dominique Rambaud, alors secrétaire général de Mountain Wilderness France, qui a été la cheville ouvrière de la création de proMONT-BLANC, alors nommé CIAPM, Comité international des associations pour la protection du Mont-Blanc.

Le mot de la fin à la doyenne du conseil d’administration de PMB, Giulia Barbieri : « Dostoïevski disait « La beauté sauvera le monde ». Mais qui sauvera la beauté ? Continuons à y travailler tous ensemble, forts de l’engagement de ces jeunes ambassadeurs. »
Rendez-vous donc en septembre sur les chemins et dans les refuges du tour du Mont-Blanc !

Vous souhaitez devenir ambassadeur, participer au tour au Mont-Blanc, venir les rencontrer et partager vos connaissances du territoire ?
- Toutes les infos et fiches d’inscriptions sur le site de proMONT-BLANC

Diffuser cet article :


Partager