Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Regards croisés sur la protection de la montagne dans les Vosges

29 mars 2011

Samedi 26 Mars 2011, Mountain Wilderness France, association nationale de protection de la montagne, a organisé des rencontres sur le thème « Regards croisés sur la protection de la montagne dans les Vosges » au centre de vacances de Landersen, dans la vallée de Munster, au coeur du Parc naturel régional des Ballons des Vosges.
Vosges1Ces regards croisés ont été le fait d’acteurs du massif sur les thèmes suivants :
- Mission et fonctionnement du Parc naturel régional des Ballons des Vosges - M. Philippe GIRARDIN, président du PNRBV ;
- Présentation de la Réserve naturelle Tanet-Gazon du Faing - M. Manuel LEMBKE, conservateur de la Réserve naturelle du Tanet ;
- Principe et missions du Conservatoire des sites alsaciens - M. Patrick FOLTZER, président d’honneur du Conservatoire, membre du Conseil national pour la protection de la nature, président de l’Association régionale pour l’initiation à l’environnement et à la nature en Alsace ;
- L’agriculture dans la montagne vosgienne - M. Francis DOPFF, agriculteur de montagne ;
- Milieux naturels du massif vosgien : précieux et menacés - M. Raymond SCHIRMER, vice-président d’Alsace Nature ;
- Loisirs : diversité des possibilités d’activités, choix nécessaires - M. Claude ECKHARDT, pratiquant de la montagne, adhérent de Mountain Wilderness, secrétaire général du Club Arc Alpin.
Le public a pu échanger avec les intervenants, d’une part sur la naturalité du massif des Vosges, et d’autre part, sur la manière dont l’homme interagit avec ce territoire : pour le meilleur (agriculture raisonnée, transport en commun de fond de vallée, préservation forte de milieux rares) mais aussi pour le moins bon (cf. la présentation de Claude Eckhardt sur les interactions entre les différentes pratiques humaines entre elles et vis à vis du milieu) voire le pire (les stigmates de la grande Guerre, dont on a pu voir les restes dans la forêt juste au dessus du lieu du colloque).
Vosges2Il en résulte que dans le massif des Vosges, il existe de vrais points noirs et de vraies interrogations :
- la pratique motorisée sur la route des Crêtes, le positionnement de certaines stations, parfois un peu trop enclines à imaginer leur avenir uniquement à coup de canons (à neige) et pas autrement,
- les loisirs motorisés, dont Mountain Wilderness a pu discuter à l’occasion d’une réunion de travail avec les tenants de ces loisirs (y compris un représentant national du Codever), et pour lesquels existent des secteurs de forte fréquentation hors route goudronnées (en particulier en Lorraine), et pour lesquels on a bien vu que la sensibilisation était forte (depuis des manifestations emblématiques, hors et sur route (« Montée impossible », rallye WRC) jusqu’à une offre "quads pour enfants").
- la mise en place d’expérimentation sur les circulations, au-delà de la navette des Crêtes (qui n’a pas abouti car ne se substituant pas à la circulation normale mais s’y ajoutant, rajoutant des bus aux embouteillages de voitures !), devraient être tenter et conduire à faire, comme l’a dit un participant local « éclairé », de cette route un attrait touristique doux majeur : « la plus belle piste cyclable du monde ! » Reste qu’avec la navette, ce sont plus de 10.000 personnes qui montaient chaque année en bus au lieu de prendre leur voiture soit au minimum, 8% du trafic. Même s’il aurait fallu coupler cette expérience avec, par exemple, un péage des parkings (bien que le fait que la plupart soient privés rendrait la mise en oeuvre difficile), il faut regretter l’arrêt de cette initiative pour l’été 2011 et espérer qu’une solution soit trouver à l’avenir.
Pour Mountain Wilderness, il est essentiel de rappeler le rôle à la fois des protections fortes (réserves naturelles, conservatoires régionaux des espaces naturels, etc) mais aussi des orientations de développement durable (le territoire construit autour d’un projet partagé, concerté) portées par le PNR, pour un bon développement de ce milieu fragile à forts enjeux. Pour cela, il est nécessaire de préserver la spécificité de chacune des montagnes de France, garante de leur avenir (car on vient voir ce qui est spécifique. Pour les Vosges : villages, vignes, forêt, "ligne bleue des Vosges" et cigognes...)
Ces rencontres se sont conclues autour d’un buffet de productions locales avec tous les acteurs locaux, grâce aux fromages de la ferme des Embetschés, aux vins bio de Jean Becker et au soutien des magasins bio Satoriz.
Dans la salle, le public a également pu admirer l’exposition photographique de Michel et Vincent Munier « Vosges, les hauts de Brume ».
La revue n°87 de Mountain Wilderness France reviendra sur ces rencontres, en y consacrant un dossier. Parution prévue début juin 2011.
Vosges_bas

Diffuser cet article :


Partager