Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

« Saint-Gervais lave plus blanc »

24 juin 2004

« La montagne à l’état pur », tel est le nom de la campagne lancée ce week-end par la commune de Saint-Gervais Mont-Blanc, à l’occasion de la semaine du développement durable.
C’est d’ailleurs toute l’année 2004 que Saint-Gervais Mont-Blanc compte « placer sous le signe de la pureté en lançant une démarche environnementale nous invitant à avoir la bonne attitude à toutes les altitudes  ».
Le lancement de la campagne s’est fait par un spectaculaire nettoyage de toute la montagne, des champs à ses pieds jusqu’à sa cime, en passant par le scandaleux dépotoir qu’est Vallot. Un bénéfique coup de torchon sur le mont Blanc donc, soutenu par l’Espace Mont-Blanc.
Toute la presse locale, régionale, nationale et spécialisée montagne (l’opération est soutenue par Grands Reportages, Trek Magazine et Montagnes Magazines) a très largement couvert l’opération, en faisant l’évènement phare de cette semaine du développement durable. Il est vrai que l’héliportage des déchets était hautement spectaculaire, réunissant tous les ingrédients qui font un bon sujet pour le « 20 heures ».

Mais ce dont ces médias n’ont pas dit un mot, c’est qu’aux mêmes dates, intégrées dans la même campagne, la commune organisait les « 2es Printanières du Quad » : grand salon faisant la promotion d’un engin dont la pression sur l’environnement de montagne se fait insupportable.

Mais rassurons nous : ces « 2es Printanières du Quad » sont un « événement qui s’inscrit dans la grande journée de nettoyage du 19 juin, véritable lancement de la campagne "La Montagne à l’état pur" de Saint-Gervais, et dont l’un des objectifs sera de sensibiliser les quadeurs, et les autres usagers de la montagne, aux bons comportement à adopter pour que chacun se fasse plaisir tout en respectant cet environnement exceptionnel. »

image
L’une des flêches de balisage,
ramenée du terrain

« Transmettons aux générations futures un espace de pureté. Comme Saint-Gervais Mont-Blanc, engagez vous en faveur de l’environnement. Pour ne laisser derrière nous que la trace de nos pas. » Tel est le souhait de Jean-Marc Peillex, Conseiller général et Maire de Saint-Gervais.
Mountain Wilderness s’engagera donc, comme, n’en doutons pas, un grand nombre d’associations qui travaillent avec nous dans le cadre de la campagne « Silence ! » sur la question des nuisances des loisirs motorisés en montagne, pour répondre à ce vœu, et pour que l’engagement pro environnemental de la commune et de l’Espace Mont-Blanc ne reste pas qu’un vernis publicitaire, démenti le jour même.

Notre premier geste sera de demander que cette deuxième édition des « printanières du quad » soit la dernière. Ça fera autant de traces de roues en moins dans les montagnes de Saint-Gervais...

Mountain Wilderness
5, Place Bir Hakeim - F-38000 Grenoble
tél. +33 (0)4 76 01 89 08 fax. +33 (0)4 76 01 89 07
www.mountainwilderness.org

PS : ce même week-end des 19 et 20 juin se tenaient également le « Solstice de l’environnement » à Chamonix.
Quelques associations impliquées de longue date dans la protection de l’environnement avaient répondu à l’appel de l’ARSMB et de Pro Mont-Blanc pour manifester à vélo contre le transit international routier en montagne, et débattre de sujets tels que « Remontées mécaniques : jusqu’où ? », « Protection du Mont-Blanc : pour quoi faire ? », « Mont-Blanc, Baromètre du réchauffement climatique ? »...
Pas de quads, pas d’hélico...
Pas de télé.

Toutes les citations entre guillemets ont été extraites des sites Internet de la commune de Saint Gervais le 21 juin 2004. Le lendemain de l’envoi de ce communiqué de presse, toute référence aux « printanière du quad » ont mystérieusement disparues de ces sites... Ci-dessous, ce qu’on pouvait y lire le 21 juin 2004.

image
image

Diffuser cet article :


Partager