Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Soutenons les Gardiens du Camalès

30 mars 2015
Chaine humaine - Gardiens du Camalès
Crédits photos
Chaine humaine - GARDIENS DU CALAMES
© Philippe Jasseaume

Le 18 octobre 2014, plus de deux cents opposants au projet de carrière de calcaire déposé par "Denjean Ariège Granulats" se sont retrouvés au pied de l’emblématique Mont Calamès, un des plus beaux sites d’escalade de la région au cœur du Parc naturel Régional des Pyrénées ariégeoises, pour alerter la population sur l’enquête publique qui démarrait le 20 et devait durer jusqu’au 21 novembre (à ce sujet lire l’article Carrière de Bédeilhac : agissons !).

Le 31 octobre, l’association les Gardiens du Calamès ont déposé par l’intermédiaire de Florence Cortès une pétition à la Commission Européenne, dont l’objet est le suivant : « CONTRE la "DEMANDE D’AUTORISATION DE RENOUVELLEMENT ET D’EXTENSION D’UNE CARRIÈRE DE ROCHE MASSIVE", déposée par la Société Denjean Ariège Granulats le 30.06.2014 préjudiciant à l’environnement naturel, à l’économie au tourisme local, et aux habitants. » La pétition est soutenue par les députés français Europe Ecologie Les Verts.

Le 21 novembre, l’association a organisé une manifestation à Foix, rassemblant près de 500 personnes devant la Préfecture ; une délégation a été reçue par Monsieur Henri NAYROU, Président du Conseil Général, qui a ainsi pris connaissance du dossier. Les Gardiens du Calamès, des élus de Saurat, Montoulieu et Tarascon, ainsi que les Associations CEA et CHABOT ont ensuite été reçus par le Secrétaire Général de la Préfecture et lui ont remis leurs demandes écrites (faire le point sur le terrain sur la géologie du site et la pollution des eaux, organiser une réunion publique, organiser un véritable tir de mine) et rappeler un certain nombre de dysfonctionnements de la précédente exploitation. Un délai supplémentaire a été demandé par le commissaire-enquêteur, accordé jusqu’au 19 février 2015.

Au mois de février, en attendant le résultat de l’enquête, les Gardiens retracent l’historique de la carrière grâce à des recherches approfondies aux archives départementales. Ils reçoivent de très nombreux soutiens d’associations, sportives, politiques ou écologiques, dont Mountain Wilderness , et parmi elles : le Comité écologique ariégeois, José Bové, le CHABOT (protection des rivières), l’ADAVS (développement et animation de la vallée de Saurat), la FFME de l’Ariège, le comité départemental spéléo de l’Ariège, le CAF de Toulouse, les clubs d’escalade d’Auzat et d’Ax les Thermes, France Nature environnement,… Le PNR (parc naturel régional) se positionne contre le projet et des échanges discordants se font entendre au sein du Scot qui disqualifie le projet de carrière.

Le 24 février, la sentence tombe : l’avis du commissaire-enquêteur est favorable à la carrière, et déclenche aussitôt de vives réactions. Le président du conseil général Henri Nayrou prend clairement position contre le projet, José Bové dénonce un accord en faveur d’une entreprise au mépris des habitants de la vallée et les candidats du canton de Sabarthès affichent leur mécontentement.

- Avec nous : soutenez Les Gardiens du Calamès !

Diffuser cet article :


Partager