Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Stop à l’héliski : victoire à la Marmolada !

8 févr. 2012

Par Bernard Marclay, délégué français à MW International
Depuis le premier janvier 2012, les permis d’atterir sur la montagne Marmolada ne sont plus accordés.
Après des années de batailles, les environnementalistes italiens ont remporté une victoire historique, symbolique mais importante : l’héliski sera interdit sur la reine des Dolomites. Une des destinations touristiques favorite non seulement pour les déposes mais aussi pour les tours en helicos.
L’accord conclu entre Mountain Wilderness Italie et la société des remontées mécaniques de la Marmolada non seulement interdit la dépose par helicoptère mais aborde un domaine socio-économique plus global. L’accord a en effet pour but d’encourager le tourisme durable dans la Marmolada au moyen de solutions exemplaires, susceptibles d’être reproductibles ailleurs dans les Dolomites et dans le reste des Alpes.

Plusieurs réunions sont prévues dans les prochains mois entre les principaux protagonistes afin de définir un programme qui sera ensuite soumi aux autorités du Trentin et de la Venetie. Bien que ce ne soit qu’un résultat partiel car il n’implique que la compagnie qui gère les remontées mécaniques, il est considéré comme historique car il est le premier accord signé dans la région pour la mise en oeuvre des directives de la Convention alpine.
Parmis les impacts négatifs de l’heliski, en plus du dérangement des habitants et visiteurs, il est bon de rappeler ceux causés à la faune de montagne qui survit difficilement durant l’hiver, vivant chichement sur des apports énergetiques déja limités dans les régions dites "favorables" et qui se voit chassée, souvent en mode "panique", vers des territoires ou la nourriture se fait plus difficile d’accès.
 
En savoir plus

> www.mountainwilderness.org_> www.mountainblog.it_ > www3.lastampa.it

Diffuser cet article :


Partager