Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Termignon n’adhérera pas à la charte du Parc national de la Vanoise

17 sept. 2015

En mai dernier, MW relayait un communiqué de presse du Parc national de la Vanoise qui tendait la main vers les communes en ce qui concerne l’adhésion à la charte du parc : Charte du Parc national de la Vanoise : aux communes de décider !

Le mardi 8 septembre dernier, le conseil municipal de Termignon a rendu sa décision : la commune n’adhérera pas à la charte du Parc national de la Vanoise. Dans un communiqué de presse diffusé le 16 septembre, le maire de Termignon, Rémi Zanatta, fait part de sa profonde déception. Il écrit " La loi de 2006 réformant les parcs nationaux nous donnait enfin la possibilité de construire ensemble [...] Nous sommes passés à côté ".

Mountain Wilderness partage l’analyse et adresse tout son soutien à Monsieur le maire de Termignon. Veuillez trouver ci-dessous son texte publié en intégralité.

Communiqué de presse de Rémi ZANATTA, Maire de TERMIGNON

Le conseil municipal de Termignon, réuni mardi 8 septembre 2015, a décidé de ne pas adhérer à la charte du Parc national de la Vanoise. Le conseil municipal est souverain ; je respecte cette décision.

Après avoir défendu l’idée de l’adhésion et l’opportunité de construire un véritable projet de territoire de développement durable à 15 ans sur la commune de Termignon, je ressens une immense déception.

Depuis 6 ans, nous avions mis en place sur le territoire de Haute Maurienne Vanoise, et à Termignon, une politique de développement durable sur les trois volets. Le Parc national de la Vanoise est un atout considérable, un pilier de notre stratégie touristique. A Termignon nous avions développé un relationnel et des partenariats solides avec l’établissement public, et la charte devait être la suite logique à cette politique. Tout restait à construire dans ce projet de territoire.

Ce relationnel a été d’une grande richesse, associant notre besoin de développement et de protection de l’environnement.

Je ne veux pas croire que tout ce travail ait été vain. Je pense aujourd’hui aux élus qui ont participé à l’élaboration de cette charte et qui ont dépensé beaucoup d’énergie pour rédiger un document le plus consensuel possible.

La loi de 2006 réformant les parcs nationaux nous donnait enfin la possibilité de construire ensemble, d’avoir un nouveau regard et nous offrait l’opportunité de laisser derrière nous les erreurs du passé. Trop de rancœurs peut-être. Monsieur Jean Pierre GIRAN l’avait bien noté dans son rapport qui devait servir à l’élaboration de cette loi.

Nous sommes passés à côté.

La commune de Termignon fait partie depuis 2014 du réseau très fermé de « Perles des Alpes », « Alpine Pearls ». Seule commune Française. Cette association défend une certaine philosophie du développement durable et valorise les Communes respectueuses de l’environnement. La présence de notre commune dans un territoire exceptionnel tel que le Parc national de la Vanoise fut un atout pour obtenir ce label.

Je suis devenu administrateur d’Alpine Pearls et j’ai été élu vice-président.
La décision de ne pas adhérer à la charte du Parc national de la Vanoise me conduit à démissionner de ce poste. Le lien entre les deux est trop important pour continuer cette fonction.

La blessure est profonde.

Malgré tout, je suis de nature optimiste et je mettrai tout en œuvre pour construire avec celles et ceux qui le souhaitent un projet de territoire à Termignon et en Haute Maurienne Vanoise.

Diffuser cet article :


Partager