Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Tourisme doux pour le massif des Écrins

24 avr. 2014

La réflexion se poursuit sur la manière de valoriser une découverte en douceur du massif des Écrins par l’itinéraire en balcon et par les villages du GR50. Des acteurs du tourisme s’impliquent pour avancer vers une offre structurée.

JPEG - 129.4 koL’étude pour la qualification d’une offre touristique d’itinérance douce autour de ce GR progresse. Ce parcours en balcon qui permet de faire le tour des Écrins par les villages pourrait s’effectuer à pied, à cheval ou à vélo. Aux côtés du Parc national des Écrins, plusieurs partenaires sont mobilisés, comme les comités départementaux de randonnée pédestre et équestre, les comités départementaux du tourisme ainsi que les départements.

Après plusieurs ateliers locaux de travail qui ont réuni des socio-professionnels en décembre (hébergeurs, offices de tourisme, accompagnateurs, etc.), un séminaire de retour d’expériences s’est imposé pour évoquer concrètement la création d’une offre d’itinérance. Une cinquantaine de participants venus se sont réunis le jeudi 3 avril à Bourg d’Oisans.

Lors de cette journée, des acteurs de l’itinérance sont venus témoigner sur leurs expériences. Ainsi Mountain Wilderness, qui était présente, a partagé autour de sa campagne Changer d’approche qui vise à sensibiliser sur la question de l’écomobilité et l’écotourisme en montagne.

Les participants se sont accordés sur la nécessité d’une offre structurée pour promouvoir leur territoire. Ces travaux sont animés par les consultants d’Altimax, de Versant Sud et de Territoires Avenir, qui ont participé à de nombreux projets de développement sur le massif alpin.

Diffuser cet article :


Partager