Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Tyrolienne du Revard : Mountain Wilderness demande l’annulation de l’autorisation

16 mars 2005

image

Le panorama qui s’offre depuis le belvédère du Revard en a fait le deuxième site le plus visité en Savoie. Mont-Blanc d’un côté, lac du Bourget de l’autre, il est en effet des situations moins privilégiées !
Ce site, situé au cœur du Parc naturel régional des Bauges, risque aujourd’hui d’être défiguré par la construction d’une tyrolienne. C’est la nouvelle activité branchée du moment : se lancer suspendu à un chariot roulant sous un câble tendu au dessus du vide entre deux pylônes distants, dans le cas qui nous intéresse ici, de 1200 mètres !
Les impacts de ce projet seront forts, en particulier sur les paysages de ce site classé au premier rang des « grands sites départementaux » par le Conseil général de Savoie et « espace prioritaire » en tant que « milieu d’une grande qualité paysagère » par le Parc des Bauges... Mais entrent aussi en ligne de comptes les dégâts causés à un secteur dont la richesse environnementale lui a fallu d’être listé à l’inventaire des ZNIEFF (zones naturelles d’interêt faunistique et floristique), sans parler des entorses faites au plan d’occupation du sol intercommunal du Revard.
Mountain Wilderness, soutenu dans la démarche par « Paysages de France », vient de déposer un recours au tribunal administratif de Grenoble pour demander l’annulation de l’autorisation conjointement accordée par les communes de Les Déserts et Mouxy pour l’installation de cette tyrolienne.
Autoriser cette tyrolienne créerait un précédent ouvrant la porte à toutes sortes d’infrastructures touristiques, signant ainsi la fin de cet espace exceptionnel.

Diffuser cet article :


Partager