Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Une microcentrale de moins

4 janv. 2009

Nous nous réjouissons de la décision du tribunal administratif de Clermont Ferrand annulant l’autorisation de construction d’une microcentrale sur une rivière encore préservée.
En effet, fin 2007, le Préfet du cantal autorisait la construction d’une microcentrale sur la Santoire, située au coeur du Parc Naturel Régional des volcans d’Auvergne. Des citoyens membres de l’association Dordogne Vivante, rejoints par la Fédération de pêche du Cantal et France Nature Environnement ont porté l’affaire devant le tribunal administratif. Ce dernier annulait l’autorisation le 16 décembre dernier permettant un sursis pour une des dernières rivière sauvage du massif centrale.
Nous tenons à remercier et à féliciter les personnes qui ont conduit à cette décision.
Pour en savoir plus, lire le communiqué de presse de FNE.

Diffuser cet article :


Partager