Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

UTN du Chaberton : Manif au sommet !

5 févr. 2012

ChabertonManif_JDA1Le dimanche 5 février 2012, Mountain Wilderness, le Club Alpin Français de Briançon et la Société alpine de protection de la nature vous invitaient à manifester sur les pentes du mont Chaberton,
Le mot d’ordre : « Gagnons le Chaberton à ski avant que les pylônes n’attaquent le sommet ! »
La Compagnie des Guides de l’Oisans soutenait également cette manifestation, qui visait à rappeler notre opposition à l’important projet d’extension de la station de Montgenèvre.

Le projet "Chaberton 3000"
Montgenèvre projette de réaliser une extension importante de son domaine skiable entre 2150 et 3131m d’altitude dans le vallon des Baisses et jusqu’au sommet du Mont Chaberton : six remontées mécaniques seraient créées, desservant 25km de nouvelles pistes et un restaurant d’altitude. Plusieurs vallons non équipés seraient également rendus accessibles gravitairement aux skieurs hors-piste depuis des nouvelles remontées atteignant les crêtes.

Ce projet est explicitement dicté par la concurrence effrénée entre des stations pourtant voisines (Montgenèvre, Serre-Chevalier, Sestrières, certaines étant déjà reliées entre elles (!)), qui plutôt que de jouer la complémentarité et la diversification de l’offre, s’arrachent à celui qui annoncera le plus de kilomètres de pistes à une clientèle dont le nombre stagne.

Nous nous opposons à ce projet pour plusieurs raisons :
La "course à l’armement" des stations de ski est incompatible avec la finitude des ressources et des espaces. Ce modèle conduit les territoires de montagne dans une impasse, c’est le contraire du développement durable.
Les impacts du projet sur la faune et la flore (plusieurs espèces rares ou menacées répertoriées sur le site) sont trop importants et ne seront pas compensés.
Les espaces naturels consommés par l’artificialisation seront perdus pour tous ceux, présents et à venir, qui souhaitent faire l’expérience de la beauté et de la wilderness de montagne.

Une manif par -25 °C !
Nos associations se sont donc engagées dans la procédure judiciaire contre l’autorisation UTN délivrée par le préfet de Massif. La clôture de l’instruction a été fixée au 13 février 2012 par le tribunal administratif de Marseille. A ce stade de la procédure, il nous semblait important de rappeler que, outre notre engagement dans des démarches d’ouverture et de concertation tel l’appel pour nos montagnes, nous sommes toujours fermement opposés à l’artificialisation galopante des espaces naturels de montagne.
Plus de 50 skieurs (et skieuses) de randonnée se sont donc engagés dans cette action d’opposition symbolique, pour dénoncer la logique même de cette fuite en altitude à la recherche de l’argument marketing des « 3000 m » et des « 100 km de pistes ». Ils sont partis de la station par une température de -24°C, et ont gagné le col du Chaberton, à 2674m d’altitude, où banderoles et drapeaux ont été déployés. Les plus valeureux d’entre eux n’ont pas hésité, malgré les conditions, à gagner le sommet.
Nous voulions rappeler les enjeux liés à la zone Natura 2000 de la vallée de la Clarée et aux risques naturels, et dénoncer la contradiction flagrante de la politique d’aménagement menée par la commune de Montgenèvre avec les prescriptions de la Convention alpine ou du Schéma de massif des Alpes.
Le message est envoyé !
ChabertonManif_JDA2
CHABERTON
CHABERTON2

Diffuser cet article :


Partager