Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Vers une nouvelle loi montagne : dessinons la montagne du XXIe siècle !

28 sept. 2015

JPEG - 168 ko

C’est avec un vif intérêt que Mountain Wilderness a noté la déclaration du Premier ministre Manuel Valls, ce vendredi 25 septembre à Chamonix, concernant le souhait du gouvernement de mettre en chantier une nouvelle loi Montagne. Cette décision fait suite à la mission qu’il avait confié en début d’année aux députées Bernadette Laclais et Annie Genevard en vue de l’élaboration d’un "Acte II de la loi Montagne".

Remettre à plat la loi de 1985, tout en en conservant les fondamentaux, nous semble l’occasion exceptionnelle de dessiner une montagne du XXIe siècle qui tienne compte des réalités des espaces montagnards d’aujourd’hui, et notamment :

  • la nécessité de préserver et de mettre en valeur comme ressources non délocalisables les patrimoines naturels et culturels, les paysages et les spécificités des différents massifs ;
  • la nécessité de préserver le foncier et une agriculture elle aussi riche de spécificités (ce que consacrent par exemple les nombreux AOC des territoires de montagne) ;
  • la nécessité d’intégrer à sa juste valeur le fait que dans le domaine du tourisme, les milliers de petits acteurs qui habitent dans toutes les vallées et qui les font vivre au jour le jour représentent un atout touristique d’avenir et déjà aujourd’hui aussi important en chiffre d’affaire, que les grosses stations !

Tout cela en mettant au cœur les enjeux mondiaux liés aux changements climatiques et la formidable richesse que représentent nos territoires pour renouer avec une harmonie Homme/Nature.
A la veille de la COP 21 à Paris, MW souhaite que ce soit dans cette perspective que la nouvelle loi soit élaborée.

D’ores et déjà, nous saluons la décision de transférer les dispositifs fiscaux concernant l’immobilier de loisir sur la réhabilitation plutôt que sur la construction de toujours plus d’immeubles neufs.

Notre association a su être moteur dans la réflexion sur "l’Acte II de la loi Montagne" ; elle le sera également pour porter la voix de "la montagne autrement" à l’occasion de l’élaboration de la nouvelle loi montagne.

La voie est libre pour construire tous ensemble une véritable "montagne à vivre" !

Diffuser cet article :


Partager