Crédits photos

Vallon de Fours [04]
© Claude Gouron

COMMUNIQUE DE PRESSE

Plus de 28 tonnes d’aménagements militaires retirées des montagnes cet été

Le 8 sept. 2017, à Grenoble

JPEG - 59.2 ko

La fin de cet été 2017 fut intense et prolifique pour les actions de « nettoyage des paysages montagnards » menées chaque année depuis 15 ans par Mountain Wilderness. En effet, avec 3 chantiers réalisés en 10 jours, ce sont plus de 28 tonnes de déchets qui ont été dégagé de sites naturels d’altitude grâce à l’engagement de 152 volontaires venus prêter main forte. Des moments toujours aussi forts pour l’association, mêlant action militante, sensibilisation auprès du public, partenariats multiples et rencontres humaines de tous horizons. Retour en mots, et en images !

DES OPÉRATIONS CONCENTRÉES AUTOUR DE DÉCHETS MILITAIRES

Les 3 chantiers menés cette année convergent de par leur typologie de déchets, vestiges de la 2nde Guerre mondiale.
En effet, que ce soient les secteurs Vésubie et Tinée dans le Parc national du Mercantour ou encore le massif des Cerces dans le Parc national des Écrins, le travail s’est concentré sur des installations obsolètes d’origine militaire. D’anciennes lignes de fortification composées de barbelés, queues de cochons, tôles métalliques et autres ferrailles, jonchaient le sol de ces espaces naturels. Parfois à demi-enterrés à une trentaine de cm de la surface du sol, ces vestiges affleuraient tels de véritables pièges pour la faune et les randonneurs.
Préoccupée par la question du devoir de mémoire, Mountain Wilderness, en collaboration avec les gestionnaires d’espaces naturels, a fait placer des panneaux de médiation historique et sensibilisé à diverses occasions les promeneurs au cours des chantiers. L’association a par ailleurs produit un document expliquant sa démarche en ce sens : Installations Obsolètes et Patrimoine

UN BEAU MÉLANGE DE PERSONNES ET DE FORMES D’ENGAGEMENT

Les bénévoles, 152 au total cette année s’ajoutant aux 1618 autres ayant participé aux opérations menées par Mountain Wilderness depuis 2002, sont les véritables moteurs des ces actions exemplaires. Contribuant à la hauteur de leurs envies et capacités, ils sont chacune et chacun, mis bout à bout, un élément indispensable au bon fonctionnement de la campagne Installations Obsolètes. Repérages, autorisations et autres logistiques en amont, extraction et portage des déchets, préparation des repas, rédaction, témoignage et photographies… autant de tâches effectuées pour parvenir à bout de ces projets.
Les acteurs territoriaux sont eux-aussi des éléments clefs pour la réalisation des chantiers. Cette année, les parcs du Mercantour et des Écrins, en la personne de leurs agents, experts des lieux et de ses enjeux naturalistes, ont construit et mené les chantiers en étroite collaboration avec Mountain Wilderness.
Par ailleurs, des structures telles que la Maison d’Arrêt de Nice et l’association Point d’Eau, centre d’accueil de jour agréé par la Fondation Abbé Pierre, ont contribué aux opérations, apportant l’énergie de détenus en fin de peine et de personnes en situation de précarité. Des moments de partage forts, des actions de terrain collectives pour préserver la beauté de cette nature sauvage.
Enfin, ces chantiers ne verraient également pas le jour sans le soutien matériel de partenaires, tel que les magasins bio Satoriz, fournisseurs historiques de calories pour nos volontaires, l’entreprise Kimberly-Clark qui nous a fourni du matériel de protection individuel (gants, lunettes, bouchons d’oreilles...) ou encore la Caisse d’Épargne Rhône-Alpes, la firme Osprey et la fondation Petzl, et bien d’autres encore, qui participent financièrement à la concrétisation des opérations.

Connaître et faire connaître cette problématique des aménagements abandonnés en montagne fait partie des clefs pour agir. Chaque année, ces chantiers font parler d’eux, à titre d’exemple, invitant le grand public à découvrir l’existence de ces entraves aux paysages naturels. Mountain Wilderness travaille également ardemment à faire évoluer les dispositions légales d’appréhension des aménagements en montagne, pour prévenir l’apparition de futures installations obsolètes, et apporter aux élus et gestionnaires du territoire toute son expertise sur la question.

RETROUVEZ LES RÉCITS DES CHANTIERS

- Opération barbelés en Vésubie
- 20 chantiers pour le Parc national du Mercantour
- Plus de vingt tonnes en moins dans le massif des Cerces

JPEG - 280.9 ko
Crédits photos
Mercantour - Tinée
© Jean-Paul Frutig
JPEG - 179.7 ko
Crédits photos
Mercantour - Vésubie
© Philippes Bourges
JPEG - 86.1 ko
Crédits photos
Cerces - Écrins
© Cyril Coursier

ALLER PLUS LOIN

- la campagne Installations Obsolètes
- la brochure "La montagne, respectons-la"
- la vidéo "Installations obsolètes - Agissez avec MW"
- Contribuez au repérage : fiche de relevé

JPEG - 122.9 ko