Crédits photos

io temp

De nombreux aménagements à vocation essentiellement touristique, mais également industrielle, agricole, militaire... sont aujourd’hui abandonnés dans les montagnes françaises : pylônes et câbles de remontées mécaniques, anciennes installations à proximité de refuges, petits bâtiments à vocations diverses, etc.
Ces installations n’ont plus d’usage. Construites avec des matériaux artificiels et exogènes elles marquent souvent le paysage comme de véritables cicatrices. Tas de ferrailles ou de béton, elles matérialisent la déresponsabilisation des acteurs en fin d’exploitation
Elles laissent également de nombreuses cicatrices à la faune, quand, comme dans le Mercantour, des fils barbelés vieux de la seconde guerre mondiale blessent les jeunes ongulés.
L’action de Mountain Wilderness sur cette question s’articule en trois temps : recensement, démontage, sensibilisation et avenir.
La campagne "Installations obsolètes : nettoyons nos paysages montagnards" a reçu le label "Merci, dit la planète" du Ministère de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement et celui de l’Année internationale de l’écotourisme. Cette campagne a également été labellisée par le Comité d’organisation de l’Année internationale des Montagnes 2002.

A LIRE

barragemattei

barragemattei

barragemattei