Crédits photos

Une semaine après le lancement de l’appel pour nos montagnes, les bases du succès sont posées !

« Des militants, sportifs, chercheurs et artistes lancent un appel pour en finir avec le bétonnage des stations », Hervé Kempf - Le Monde du 10 décembre
« Une autre montagne est possible », Jean Benoit Vigny - Le Dauphiné libéré du 10 décembre
La conférence de presse de lancement de "L’Appel pour nos montagnes", le 10 décembre dernier à Grenoble, a connu un succès certain, avec une soixantaine de personnes présentes, journalistes et signataires, venus s’informer ou témoigner de leur soutien à l’appel, le tout dans une ambiance décontractée, très « montagne. »
Cette conférence qui s’est déroulé au « 5 », le restaurant du musée, a donné lieu à la première présentation de la vidéo spécialement tournée pour l’appel. Une vidéo très appréciée et maintenant qu’elle est disponible sur le net, visionnée par plus de 13.000 personnes en une semaine !
"Une vidéo essentielle" comme le dit sur son blog Kilian Jornet, le champion de ski alpinisme et de course en montagne.
C’est le buzz !

La couverture médiatique ne faiblit pas : radios (France infos, France Bleue Isère, RMC, RCF,...) et télés (TV8 Mont Blanc, Montagne TV) et moult sites reproduisent l’appel ou renvoient sur le site Internet dédié. Beaucoup sont encore à venir (tous les support de presse ne paraissent pas quotidiennement !).
Depuis le lancement de vendredi dernier, les "130 appelants" ont été rejoints par d’autres signataires de l’appel, au nombre desquelles il convient de citer le pasteur-alpiniste Paul Keller, Jean-Pierre Lamic, l’auteur de «  Sports d’hiver durables, les pistes du possible » ou encore Jean-Pierre Feuvrier, qui a dirigé le Parc naturel régional du Vercors, le Parc national des Écrins, et présidé le Conservatoire du patrimoine naturel de la Savoie. On compte aussi François Grosjean, qui fut directeur de l’École nationale de ski et d’alpinisme et Henri Goetschy, Sénateur, membre honoraire du Parlement et Président Honoraire du Conseil Général du Haut-Rhin.
Les soutiens récoltés sur le site dépassent allègrement les 2.000 signatures. Vous pouvez vous aussi le signer, et faire signer vos amis, mais surtout, envoyez nous vos témoignages et suggestions pour développer ce mouvement d’opinion qui s’amplifie et qui montre par cette dynamique nouvelle que, comme nous le pensions, nous sommes très nombreux à vouloir une nouvelle politique pour nos montagnes.
Restez branchés pour de prochaines nouvelles sur le site. Rejoignez-nous sur Facebook !
Enfin, l’un des signataire, nous invite lui aussi à l’action :

A TOUS NOS AMI(E)S CONNUS ET INCONNUS

Si vous n’avez pas été contacté personnellement pour signer l’appel, ne le prenez pas mal, s’il vous plait !
L’appel pour les montagnes, c’était une bouteille à la mer, dans un geste quasi désespéré et sans structuration.
Le torpillage de la Directive Territoriale des Alpes, le constat qu’aucun SCOT n’est encore approuvé au dessus de 1200 mètres d’altitude avaient déjà mis à mal l’intérêt général.
Voilà que, à propos du classement des combes des Aravis, le plus haut garant de la loi est renvoyé dans son palais par quelques maires à la solde d’intérêts particuliers.
Nous avons besoin de vous toutes et tous pour que l’intérêt général de la montagne ne soit plus confondu avec l’intérêt du plus fort. Ce serait un véritable geste de démocratie.
Miracle ! Cette bouteille à la mer rencontre en une semaine un véritable écho et nous encourage maintenant à nous organiser pour construire un véritable mouvement.
Merci à tous les signataires et à tous ceux à qui ce message arrive, même par des voies détournées, de votre soutien.

Alain Boulogne, Président de CIPRA France
appellac