Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

La démarche de labellisation « bois des Alpes »

20 juil. 2010

Par Lidy Boisse, chargée de mission des l’association Bois des alpes
---

Logo Bois des AlpesLes acteurs la filière forêt bois alpine ont pris conscience que les bois du massif alpin français étaient peu valorisés dans la construction notamment du fait d’une concurrence de plus en plus accrue des bois d’importation (71,6 M € de sciages importés principalement d’Allemagne et de Finlande en 2005), et des contraintes d’exploitation entrainant des surcoûts. En parallèle, le marché de la construction en France, et en particulier dans les deux régions Rhône-Alpes et PACA connait une hausse de la part d’utilisation du bois, mais bien souvent les matériaux bois utilisés ont parcouru plusieurs milliers de kilomètres avant d’être mis en œuvre.

Face à cette faible compétitivité des bois alpins, les acteurs ont souhaité réagir et des études sur la ressource, menées notamment sur le Vercors, le Trièves, la Chartreuse et la Drôme, ont démontré que les bois alpins sont de qualité et offrent des caractéristiques performantes adaptées au marché de la construction. 

Par ailleurs, il est nécessaire de dire, qu’au-delà de ce manque de compétitivité, les enjeux de la filière bois alpine sont à la fois, économiques, sociaux et environnementaux. En effet, la forêt alpine (41 % du territoire soit 1 700 000 ha de forêt) est à l’origine de 3 700 emplois et participe à la dynamique économique des territoires, et au maintien de la population en milieu rural. En ce qui concerne les enjeux environnementaux, la fonction puits de carbone des forêts n’est plus a démontré. De plus une baisse de l’exploitation de la ressource aurait des effets négatifs en terme de prévention des risques naturels, et une exploitation rationnelle permet le renouvellement des espèces et donc la poursuite du stockage carbone.

Afin de répondre à ces enjeux, l’association Bois des Alpes a été crée en juillet 2008 dont le principal objectif est de mettre en place une démarche pour mieux valoriser les bois alpins et répondre aux attente du marché. Pour cela, il s’agit de créer une offre de qualité de produits et un service exemplaire en terme de développement durable dénommé « Bois des Alpes »

La démarche repose sur un outil, une certification de produits et services, afin de garantir :

  • L’origine des bois issu du massif alpin français défini par décret.
  • Les caractéristiques techniques et le respect des normes en vigueur pour (bois éco-certifiés en terme de gestion durable PEFC, classés structurellement, séchés, marqués CE).
  • La transformation locale des produits bois.

Aujourd’hui les maîtres d’ouvrage sont de plus en plus soucieux de valoriser les ressources et les compétences locales dans leur projet de construction, aussi Bois des Alpes offre une solution à leurs attentes.

Le projet Bois des Alpes entre aujourd’hui dans une phase cruciale d’expérimentation de la certification sur des opérations pilotes de construction. La première aura lieu sur la commune de Saint Jean d’Arvey pour la construction du « premier bâtiment multifonctionnel à basse consommation d’énergie réalisé en Bois des Alpes ». Il s’agit d’un bâtiment de 1 300 m2 regroupant mairie, bibliothèque, pôle accueil petite enfance et garderie scolaire. L’ossature sera réalisée en sapin (essence souvent dévalorisée dans la construction) issu de la forêt communale et certifiée en terme de gestion durable PEFC. Les bois suivront un parcours de transformation réduit conformément aux exigences « Bois des Alpes » afin d’avoir un bilan carbone limité. Les autres éléments notamment le bardage réalisé en mélèze proviendra du massif alpin et bénéficiera des garanties de « Bois des Alpes ». Ce projet se veut exemplaire afin d’inciter les maitres d’ouvrage à valoriser les ressources et compétences locales.

- Contact : Association Bois des Alpes - l.boisse@boisdesalpes.net
 

 

Diffuser cet article :


Partager