Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Des nouvelles de pro Mont-Blanc

23 nov. 2005

image

Une trentaine de personnes représentant 25 ONG des trois pays membres de pro Mont-Blanc était réuni pour l’Assemblée générale de pro Mont-Blanc le 15 octobre dernier à Martigny.
Chaque participant a pu présenter les actions de son mouvement en relation avec le Mont-Blanc.

Le Conseil d’administration de pro Mont-Blanc, composé de quatre représentants du milieu associatif de chaque pays, a été modifié avec l’arrivée de cinq nouveaux membres : Piero Corda du Club Alpin Italien, Nicolas Antille du Club Alpin Suisse, Christine Mattel de l’ARSMB, ainsi que Patrick Gabarrou et Vincent Neirinck de Mountain Wilderness France.

Conformément aux statuts de pro Mont-Blanc, la réélection du Bureau a eu lieu lors du Conseil d’administration suivant, qui s’est tenue le 10 novembre 2005 à Aoste (I).
Françoise Chappaz reste Vice-présidente suisse, Jean-Paul Trichet vice-président français et Elio Riccarand remplace Giulia Barbieri en Italie.
Mr Riccarand prend également la présidence de pro Mont-Blanc, conformément aux statuts qui prévoient une présidence tournante par pays. Le siège et l’administration restent à Chamonix.

Points traités

document pdf Remontées mécaniques
Ces dernières années, nous avons plus observé une amélioration de la qualité des équipements que de la quantité, en particulier dans la vallée de Chamonix. Même si certains équipements de sécurité viennent s’installer dans les parois les plus abruptes, les efforts d’intégration restent évidents (gares, bâtiments...)
Par contre nous restons inquiets pour l’avenir.
Avec la pression immobilière et l’augmentation régulière des capacités d’hébergement, on peut craindre dans les années à venir de nouvelles convoitises pour installer des remontées mécaniques dans des territoires aujourd’hui épargnés.
C’est déjà le cas dans l’espace Diamant où des territoires volontairement laissés vierges il y a trente ans, sont progressivement équipés malgré l’opposition unanime du milieu associatif environnemental.

document pdf Canons à neige
Avec le réchauffement climatique, nous assistons à la généralisation des installations d’enneigements artificiels ; le prix écologique est de plus en plus lourd.
L’utilisation raisonnable de ces équipements pour des retours de station ou des liaisons surchargées semble révolu.

document pdf Tunnel du Mont-Blanc
pro Mont-Blanc dénonce que malgré la réouverture du Tunnel du Fréjus, le trafic des poids-lourds au tunnel du Mont-Blanc est nettement resté au dessus de la limite moyenne de 1060 camions par jour recommandée par le Conseil de la Région Autonome de la Vallée d’Aoste.
pro Mont-Blanc exprime ses préoccupations sur les insuffisances de contrôles des poids-lourds aux aires de régulation de Passy et d’Aoste.
pro Mont-Blanc s’indigne des propositions répétées du Gouvernement italien d’engager le doublement du tunnel du Mont-Blanc.
pro Mont-Blanc s’inquiète de l’avenir du tunnel ferroviaire Lyon-Turin et regrette que les alternatives ferroviaires existantes ne soient toujours pas valorisées.

document pdf Schéma de développement durable de l’Espace Mont-Blanc
Les études menées depuis trois ans dans le cadre d’un programme interreg III arrivent en phase terminale :

- un réel travail de coopération Transfrontalière ;

- la participation effective des populations et des associations ;

- des propositions d’actions et d’orientation encourageantes.

Mais, nous restons vigilants quant à l’engagement final des communes qui ont adhéré à ce vaste programme environnemental. Celui-ci restera-t-il une étude de plus... ou une réelle ambition pour l’avenir de notre espace, de ses populations et... pour que tout ce travail réalisé ait sa raison d’être ?

pro Mont-Blanc contribue et contribuera à ce travail en se mettant à disposition de l’Espace Mont-Blanc :

- des propositions de périmètre ;

- l’analyse d’indicateurs de développement durable permettant dans les trois pays de faire un état des lieux et de se fixer des objectifs pour les prochaines années ;

- un inventaire des particularismes remarquables du massif du Mont-Blanc pour une candidature au patrimoine mondial de l’humanité.

Diffuser cet article :


Partager