Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

La Chaîne des puys-faille de Limagne classée au patrimoine mondial de l’Unesco

19 juil. 2018

JPEG - 202.3 ko

Le site de la Chaîne des puys - faille de Limagne vient d’obtenir son inscription au patrimoine mondial de l’Unesco à l’occasion de la 42e session du comité du patrimoine mondial réuni à Manama (royaume du Barheïn) Il est le premier bien naturel de l’hexagone à rejoindre la liste du patrimoine mondial, comme haut lieu tectonique d’une valeur exceptionnelle et universelle. Il rentre ainsi dans la cour des grands sites naturels aux côtés, de la grande barrière de corail, des îles Galapagos ou du parc de Yellowstone…

L’aventure démarre en 2007 : le conseil départemental du Puy de Dôme lance une première réflexion qui aboutit en 2013 à la décision de l’État français de présenter le site au comité du patrimoine mondial.
Suit une longue période de travail et de déceptions successives. Première déconvenue en 2014 à Doha au Quatar : sur avis négatif de l’UICN [1] le comité renvoie le dossier pour informations complémentaires [2] Deuxième renvoi en 2016 à Istanbul en Turquie : le 42e comité reconnait la valeur scientifique du site, mais demande des clarifications.
Pas de découragement pour autant. La candidature est reformulée et complétée. Le choix est fait de ne présenter que le caractère géologique et scientifique du site lequel est approfondi [3].
La ténacité est enfin récompensée : le 2 juillet 2018, sur l’avis cette fois-ci favorable de l’UICN, le 42e Comité, à l’unanimité, ajoute la Chaîne des puys-faille de Limagne à la liste du patrimoine mondial. Le site devient un des rares biens tectoniques mondiaux à bénéficier de cette inscription.

Appuyée par l’État, cette reconnaissance internationale est l’aboutissement d’un véritable projet de territoire. Elle a mobilisé sur la durée les collectivités locales, les politiques, des personnalités publiques, le monde économique et associatif, les populations urbaines et rurales… Le Conseil départemental du Puy-de-Dôme artisan du projet, a poursuivi un partenariat étroit avec les universitaires locaux pour le volet scientifique et le Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne pour la gestion. « Cette inscription est devenue au fil des ans un vecteur de cohésion territoriale et de fierté locale » (Franck Charvais). La chaîne humaine de 1300 personnes qui s’est constituée en juin 2014 sur les pentes du Puy-de-Dôme en soutien au projet de classement, en a été un symbole fort, autant que la création par les plus grandes entreprises locales, d’une fondation dédiée.

Et l’avenir ? L’inscription au patrimoine mondial n’est pas une fin en soi mais une raison de plus pour continuer l’action entreprise de protection et de valorisation de ce site exceptionnel. Elle « oblige les forces d’un territoire, l’État et les collectivités territoriales à avoir un comportement vertueux vis-à-vis de la nature, du patrimoine, à avoir des réflexes pour conserver, préserver le site » (Sébastien Lecornu, Secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire). « Il nous appartient désormais de préserver, valoriser et faire vivre ce patrimoine universel. Il doit servir de socle à un développement durable, réussissant à marier protection des caractères paysagers et géologiques, soutien aux activités traditionnelles et tourisme responsable » (Extrait d’un communiqué du Conseil départemental du Puy-de-Dôme).
Des objectifs qui ne pourraient être reniés par Mountain Wilderness… !

[1L’Union Internationale pour la Conservation de la Nature évalue le dossier pour les biens naturels

[2Le comité peut décider d’une inscription, d’un renvoi ou d’un différé. La décision de renvoi laisse un espoir aux postulants.

[3Pour figurer sur la Liste du patrimoine mondial, les sites doivent avoir une valeur universelle exceptionnelle et satisfaire à au moins un des dix critères de sélection . Parmi eux, « être des exemples éminemment représentatifs des grands stades de l’histoire de la terre, y compris le témoignage de la vie, de processus géologiques en cours dans le développement des formes terrestres ou d’éléments géomorphiques ou physiographiques ayant une grande signification »

Diffuser cet article :


Partager