Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

400 tonnes d’Installations obsolètes retirées de la montagne !

11 oct. 2016

JPEG - 51.5 ko

A Borée, dans le Parc naturel régional des Monts d’Ardèche (07), cela faisait trente ans que le téléski du Cuzet n’était plus utilisé et rouillait sur place, planté dans le beau cirque des Boutières. Les pylônes et autres reliquats de l’exploitation de cette remontée mécanique ont été retirés le week-end des 8 et 9 octobre dernier, marquant le 37e chantier de la campagne Installations Obsolètes.

UNE ACTION MENÉE EN CONCERTATION

Cette opération a été portée par le PNR des Monts d’Ardèche en partenariat avec Mountain Wilderness, et en concertation avec les élus locaux, les habitants et de nombreux partenaires. Suite à une réunion publique en février 2016 et une étude du terrain, les bénévoles sont passés à l’action ! 16 participants ont déboulonné, découpé et transporté les ruines du téléski. Bilan : 4 tonnes de ferraille ont été enlevées du site qui fait partie du Geopark UNESCO des Monts d’Ardèche, inclus dans l’Espace naturel sensible Mézenc/Gerbier. Ces pièces seront recyclées en déchetterie ou ré-utilisées : certains matériaux pour un bâtiment agricole, d’autre en guise de buse pour assainir un sentier... Les Ardéchois recyclent !

15 ANS D’ACTION POUR RENATURER LA MONTAGNE

Depuis le lancement de la campagne Installations Obsolètes en 2001, Mountain Wilderness a développé une expertise solide sur les aménagements abandonnés en montagne et la mise en œuvre de chantiers de démontage dans différents massifs de France. Avec ce 37e chantier en Ardèche, la barre des 400 tonnes de déchets enlevés vient d’être franchie !

EN 2016, LA QUESTION DES AMÉNAGEMENTS ABANDONNÉS EST MAJEURE

Il y a quinze ans, un recensement effectué par Mountain Wilderness avec l’aide du ministère de l’Environnement dénombrait -de manière non exhaustive- plus de 3000 aménagements laissés à l’abandon dans les montagnes françaises. En 2016, ce chiffre a certainement augmenté en raison du nombre grandissant d’équipements touristiques basse altitude rendus inutiles en raison du manque d’enneigement lié aux changements climatiques. La question du démantèlement des installations devient de plus en plus cruciale dans les territoires de montagne !

A l’heure actuelle, ce sont les collectivités territoriales qui ont la charge de telles opérations. Aucune obligation légale de démantèlement et de remise en état des sites après la mise à l’arrêt définitive de l’installation n’existe pour l’exploitant. Alors que la loi Montagne II est en discussion à l’Assemblée nationale, Mountain Wilderness porte à nouveau haut et fort la nécessité urgente que cette obligation soit inscrite dans le droit.

Découvrez le chantier en image

JPEG - 55.2 ko

Diffuser cet article :


Partager