Crédits photos

Cynorrhodon
© Gonzalo Ossa

Disparition de Laurent Chappis, architecte et urbaniste

14 janv. 2014

JPEG - 52 koLaurent Chappis a consacré sa vie professionnelle au service de l’aménagement de la montagne en privilégiant le respect de la nature. Il fut notamment le concepteur de la station de Courchevel et de l’aménagement des Trois Vallées.

Il est mort le 28 décembre 2013 à Chambéry à l’âge de 98 ans.
En 1946, il invente, avec la création de Courchevel 1850, le concept de « station skis aux pieds » : construite à l’altitude des alpages, elle privilégie fonctionnalité et respect du milieu, avec une implantation déterminée par le tracé du domaine skiable.
Dès 1960, réagissant à l’évolution des stations de sports d’hiver dominée par l’artificialisation de la montagne et la spéculation foncière, Laurent Chappis sera intransigeant vis-à-vis du devenir de la montagne. Il n’a jamais cessé d’élaborer des projets alternatifs en accord avec ce qu’il considérait comme primordial : le ressourcement de l’homme dans un milieu naturel aux qualités et aux fragilités bien établies.

Au cours des dix dernières années de sa vie, il travailla sur un projet prospectif appelé « montagne humaniste », à l’échelle des Alpes européennes, le « massif central de l’Europe », selon son expression. L’objectif est de rendre la montagne accessible au plus grand nombre : « la montagne pour tous ». En 2011, Laurent Chappis avait rejoint « l’Appel pour nos montagnes ».
- Découvrez le texte qu’il avait écrit à cet effet : « Ouvrir les champs du possible », d’accord, mais quels sont-ils ?

Par Jean-François LYON-CAEN, architecte, enseignant à l’École nationale supérieure d’architecture de Grenoble

DÉCOUVREZ CET ENTRETIEN VIDÉO DE LAURENT CHAPPIS

Diffuser cet article :


Partager